Sci-tech
URL courte
13614
S'abonner

«Il se peut que la vie existe ailleurs également mais nous n’en avons vu aucun signe». Lors d’une conférence, le propriétaire de SpaceX a exprimé ses doutes quant à l’idée que d’autres êtres doués de raison existent quelque part dans notre partie de la galaxie. Elon Musk dit ne pas avoir vu de signes d'intelligence extraterrestre.

Le patron des sociétés SpaceX et Tesla a déclaré qu’il n’existe pas d’extraterrestres dans notre partie de la galaxie.

«Pour ce que nous savons, nous sommes les seules créatures vivantes douées de raison. Il se peut que la vie existe ailleurs également mais nous n’en avons vu aucun signe. Si vous me demandez ce que je sais sur les extraterrestres, je dirais que je voudrais savoir s’ils existent. Je n’en ai vu aucun signe», a-t-il indiqué lors d’un événement sur le pas de tir où est installée sa fusée de nouvelle génération Starship.

La présentation a été diffusée en direct sur le site Web de SpaceX.

Pas d’extraterrestres dans la «Zone 51»

Le milliardaire a également qualifié de mème populaire les informations selon lesquelles les militaires cachent des extraterrestres dans la «Zone 51», un site servant de camp d'entraînement à ciel ouvert à l'armée de l'air américaine, que de nombreux internautes ont appelé à prendre d’assaut.

Il a encore rappelé qu’il ne restait que 700 millions d’années pour que l’humanité puisse fuir la Terre avant que le Soleil ne la détruise. Il a donc appelé à explorer d’autres planètes.

Starship est le nouveau nom de la fusée Big Falcon Rocket (BFR), constituée de la fusée Starship et du booster Super Heavy. Elle est en acier inoxydable, contrairement aux autres qui sont en fibre de carbone.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
SpaceX, extraterrestres, Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook