Sci-tech
URL courte
7250
S'abonner

Une équipe d’astrophysiciens australiens a repéré une étoile expulsée d’un trou noir supermassif à la vitesse phénoménale de 1.700 kilomètres par seconde. Dans une centaine d’années, elle quittera notre Galaxie.

Il y a trente ans, l’astronome Jack G. Hills avait en la théorie identifié le mécanisme d’expulsion d’étoiles par les trous noirs. Et voilà que ce phénomène a été pour la première fois enregistré physiquement, rapporte The Guardian.

La découverte a été réalisée par des chercheurs de l’Australian National University (ANU), à Canberra. L’étoile au centre de l’étude, S5-HVS1, faisait partie il y a 5 millions d’années d’un système stellaire binaire qui s’était approché très près de Sagittarius A, le célèbre trou noir situé au cœur de notre Galaxie.

La plus proche des deux étoiles du système a fini dans le trou noir, alors que l’autre a été projetée à une vitesse fulgurante. En fait, il s’agit de la troisième étoile la plus rapide dont la vitesse ait été jamais mesurée, souligne le journal britannique.

Mais où cette étoile se dirige-t-elle?

Les chercheurs indiquent que S5-HVS1 se déplace à une telle vitesse qu’elle sortira de la Voie lactée dans une centaine d’années. Selon Gary Da Costa de l’ANU, l’astre continuera à fonctionner et finira par devenir une «naine blanche», résidu extrêmement dense d’une étoile morte.

L’étoile a été découverte grâce aux observations du télescope anglo-australien (AAT) et du satellite Gaia de l’Agence spatiale européenne dans le cadre du projet S5 (Southern Stellar Stream Spectroscopic Survey), collaboration d’astronomes du Chili, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Australie.

Lire aussi:

Un prêtre orthodoxe grièvement blessé par balles devant une église à Lyon - vidéos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Boris Johnson annonce le reconfinement de l'Angleterre
L’entrée de la grande mosquée de La Mecque défoncée par une voiture – vidéo
Tags:
astrophysique, étoile, espace, Voie lactée, trou noir
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook