Ecoutez Radio Sputnik
    Пассажирский самолет в небе над Москвой

    Le fuselage d’un nouveau Boeing 777X a éclaté lors d’un essai en septembre

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    Sci-tech
    URL courte
    193014
    S'abonner

    Lors d'un essai de pressurisation sur le premier Boeing 777X en septembre, son fuselage a craqué, présentant une fissure gigantesque et entraînant une dépressurisation, rapporte le Seattle Times, se référant à une photo de l’avion abîmé.

    Le représentant de Boeing a déclaré que, lors d'un essai de pressurisation sur le premier Boeing 777X en septembre, seule une porte avait cédé, entraînant une dépressurisation, mais les photos du Seattle Times montrent une énorme fissure à travers le fuselage de l’appareil, preuve que l'incident survenu était plus grave.

    Boeing a annoncé que l’essai de septembre faisait partie du processus de certification sous le contrôle de la Federal Aviation Administration (FAA), agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, et que les charges lors de tels essais étaient bien supérieures à celles auxquelles était soumis l’avion en exploitation.

    «Perte de la crédibilité internationale» de Boeing

    Selon le Wall Street Journal, les agences similaires en Europe et au Proche-Orient vont procéder à une «vérification parallèle» de la certification du Boeing 777X menée par la FAA. D’après le journal, ceci est lié à la «perte de la crédibilité internationale du fabriquant d’avions et de la FAA» sur fond de suspension de l’exploitation des 737MAX en mars dernier.

    Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'est écrasé au sud-est d'Addis-Abeba sans laisser de survivants. En octobre dernier, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

    Le 12 mars, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) avait annoncé la suspension des vols des Boeing 737 MAX 8 et 9 dans l'espace aérien européen. La même décision a été prise par les États-Unis, le Canada, la Chine, l'Australie, la Malaisie, l'Indonésie, le Vietnam, Oman et Singapour.

     

    Lire aussi:

    Qui est Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Président de l’Algérie?
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    Tags:
    Boeing 777, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik