Sci-tech
URL courte
3114
S'abonner

Google a décidé de prendre des mesures pour limiter les publicités au sein de son navigateur Chrome. Des restrictions qui ont cours depuis quelques temps mais qui s’appliqueront bientôt à de nouveaux contenus: les vidéos en ligne.

Depuis ses démêlés avec la justice au sujet des publicités intrusives, Google tente par tous les moyens de limiter leur affichage dans son célèbre navigateur, Chrome. Dans cette optique, la firme américaine a dernièrement adhéré à la Coalition pour de meilleures publicités (Coalition for Better Ads), qui a produit un manifeste pour lutter contre les réclames intempestives.

Fort de son influence, Google tente maintenant d’imposer sa chartre de bonnes conduites à d’autres diffuseurs, en particulier ceux de YouTube. Les formats vidéo sont effet très affectés par les publicités intrusives.

Différents types de publicités visés

Les changements à venir chez YouTube affecteront seulement les vidéos de moins de huit minutes. Sur ces vidéos courtes, trois types de publicités seront dorénavant exclus, a annoncé Google via son blog dédié à Chrome.

D’abord, les publicités de plus de 31 secondes, qui se lancent en début de vidéo, et que l’utilisateur ne peut pas fermer avant cinq secondes de visionnage. Ensuite, les publicités qui s’intercalent au milieu de la vidéo et coupent le contenu (mid rolls). Enfin, les pop-ups qui viennent se superposer à la vidéo pendant sa lecture et couvrent au moins 20% de l’image. Ces trois types de réclames ont été identifiées comme nuisibles grâce à un sondage réalisé auprès de 45.000 personnes par la Coalition for Better Ads.

Créateurs et annonceurs s’adapteront

Ces mesures de restrictions des réclames intrusives ne sont pas prises dans un but purement philanthropique. Toujours selon Google, elles visent à limiter l’utilisation des bloqueurs de publicités sur Chrome. La publicité en ligne est en effet une source important de revenus pour bien des entreprises, qui n’hésitent parfois pas à en abuser. Un usage excessif qui pousse en retour les internautes à se tourner vers les bloqueurs de publicités, comme AdBlock.

Pour ne pas laisser s’échapper cette manne publicitaire sur les vidéos, les annonceurs pourraient adopter des stratégies de contournement, comme l’explique le site spécialisé Frandroid. Ils pourraient par exemple payer plus cher les publicités acceptées sur les vidéos de plus de huit minutes. Les créateurs désireux de rentabiliser leur vidéo pourraient eux-aussi se tourner vers des formats plus longs.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
publicité contextuelle, vidéo, publicité, YouTube, Google
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook