Sci-tech
URL courte
25415
S'abonner

Les scientifiques étudient les restes d'une forêt de cyprès préhistorique découverte au large de l'Alabama, selon l’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA). Les organismes jusqu’ici inconnus qui vivent dans cette forêt pourraient servir à créer de nouveaux médicaments.

Les restes d’une forêt de cyprès vieille de 60.000 ans ont été découverts à 18 m de profondeur dans la baie de Mobile, au large de l’Alabama, a annoncé la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis.

Selon la NOAA, la forêt a poussé sur les rives d’une rivière préhistorique se jetant dans le golfe du Mexique à l’époque où les premiers humains commençaient à peine à quitter l'Afrique. Depuis lors, le niveau de la mer est monté et la forêt a été inondée. Pendant des millénaires, elle est restée intacte.

Mais en 2004, l'ouragan Ivan a soulevé plusieurs troncs préhistoriques des fonds marins et les a transportés jusqu'à la côte. Des plongeurs ont alors commencé à se rendre dans la forêt.

Des bactéries inconnues qui pourraient servir à créer des médicaments

Début décembre 2019, un groupe de scientifiques des universités Northeastern de Boston et d’Utah s’est déplacé dans la baie à bord du navire de recherche E.O. Wilson pour étudier la forêt sous-marine dans le cadre d’une expédition financée par la NOAA. Selon les scientifiques, le bois est dans un bon état de conservation. Les troncs étaient enfouis sous des couches de sédiments, ce qui les protégeait de la décomposition.

Les scientifiques ont pu détecter et identifier plus de 300 organismes vivants dans le bois, principalement des tarets. Certaines bactéries symbiotiques que ces mollusques hébergent ne sont pas encore connues de la science. Les chercheurs ont commencé à étudier l’ADN de 12 bactéries pour voir si elles pourraient servir à élaborer des médicaments ou être utilisées dans la production de papier, textile, produits alimentaires, aliments pour animaux, produits chimiques fins ou carburants renouvelables.

Selon la NOAA, des recherches antérieures sur les bactéries des tarets ont déjà abouti à la création d'au moins un antibiotique contre les infections parasitaires.

 

Lire aussi:

La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
médicaments, bactérie, Alabama, forêt
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook