Sci-tech
URL courte
69285
S'abonner

Des processus complexes se déroulent à l’intérieur de notre planète. Comme l’affirment des chercheurs de l’Université de Californie, à Davis, le noyau de la Terre pourrait avoir eu des fuites d'isotopes de fer vers le manteau pendant des milliards d’années.

Le 6 avril, des chercheurs de l’Université de Californie ont publié une étude dans la revue scientifique Nature Geoscience pour indiquer que le noyau de la Terre pouvait «perdre» du fer.

D’après eux, les isotopes de fer les plus lourds «migrent» vers des températures plus basses tandis que ceux plus légers redescendent dans le noyau.

Cette découverte pourrait aider à mieux comprendre les couches de type oignon sous le sol, et en particulier, l'interaction entre le noyau et le manteau terrestre.

Une infiltration pendant des milliards d’années

En outre, l’étude pourrait également expliquer pourquoi il y a plus d'isotopes de fer lourds que d'autres atomes dans les roches du manteau .

«Les résultats suggèrent que le fer du noyau s’est infiltré dans le manteau pendant des milliards d’années», a déclaré l'auteur principal, Charles Lesher.

La frontière entre le noyau en fusion et le manteau est située à quelque 2.900 km sous la surface.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
manteau, fuite, planète, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook