Sci-tech
URL courte
4104
S'abonner

Certains dinosaures «souvent présentés comme chassant dans des groupes similaires aux loups» avaient en réalité un comportement différent, indique une nouvelle étude scientifique.

Des chercheurs de l’université du Wisconsin sont arrivés à l’idée que les Deinonychus antirrhopus, ces dinosaures carnivores qui ont vécu il y a environ 110 millions d’années, ne chassaient pas en groupe. Leur étude, publiée dans la revue Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, suggère que ce n’était pas le cas pour l’espèce qui a inspiré le «personnage» du velociraptor des films Jurassic Park où ils se mettaient à plusieurs pour traquer leur proie.

«Les raptors sont souvent présentés comme chassant dans des groupes similaires aux loups […]. Les preuves de ce comportement ne sont cependant pas tout à fait convaincantes. Comme nous ne pouvons pas regarder ces dinosaures chasser en personne, nous devons utiliser des méthodes indirectes pour déterminer leur comportement», a déclaré Joseph Frederickson, l’un des auteurs de l’étude, cité sur le site de l’université.

Ainsi, les scientifiques estiment qu’il existe un lien entre le comportement de chasse en groupe et le régime alimentaire des animaux au fur et à mesure qu’ils grandissent.

Chez les dragons de Komodo, les petits, qui risquent d’être dévorés par les adultes, se réfugient dans les arbres où ils trouvent de la nourriture qui reste inaccessible aux adultes vivant au sol. En règle générale, les animaux qui chassent en groupe n’ont pas une telle diversité alimentaire, les adultes apportant de la nourriture aux plus jeunes.

Analyse des dents

Pour savoir si le même comportement était propre aux raptors, les chercheurs ont analysé les dents de plusieurs spécimens, jeunes et adultes. Ils ont procédé à une analyse des isotopes stables de carbone et d’oxygène pour avoir une idée des changements alimentaires au cours de leur croissance. Il s’est avéré que les dents des petits et des adultes avaient des valeurs moyennes différentes d’isotopes.

«C'est ce que nous attendons d'un animal dont les parents ne fournissent pas de nourriture à leurs petits», a ajouté Joseph Frederickson.

Ce qui n’est pas propre aux animaux chassant en groupe.

«Cela signifie que les jeunes n'étaient pas nourris par les adultes, c'est pourquoi nous pensons que Jurassic Park avait tort sur le comportement des raptors», a-t-il encore indiqué.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
chasse, dinosaures, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook