Sci-tech
URL courte
0 70
S'abonner

Faire du jogging pendant une dizaine de minutes pourrait sembler être une torture pour certains et un léger échauffement pour d’autres, mais une nouvelle étude de la Stanford University School of Medicine a révélé qu'il suffit pour modifier 9.815 molécules dans votre organisme.

Une nouvelle étude de la Stanford University School of Medicine a révélé que 10 minutes de jogging suffisent pour changer 9.000 molécules dans le corps humain.

Il existe de nombreuses études qui examinent les effets de l'exercice physique sur de plus petits groupes de molécules, mais jusqu'à présent, aucune étude ne s'était engagée dans le formidable travail d'examiner comment chaque molécule dans le corps réagit à l'exercice.

La nouvelle étude, publiée dans la revue Cell, vise à documenter tous les petits changements dans le sang qui se produisent après l'entraînement.

«Je me suis dit que ce n’est qu’environ neuf minutes d'exercice, qu’est-ce que cela va changer? Beaucoup, en fin de compte », a déclaré un coauteur de l’étude, Michael Snyder, président du département de génétique de l'Université de Stanford, au New York Times.

Déroulement de l’étude

Pendant l’étude, les chercheurs ont quantifié les molécules d'un groupe de 100 hommes et femmes adultes. Ensuite, ils ont choisi 36 personnes du groupe initial, dont M.Snyder. Tous les participants avaient entre 40 et 75 ans et avaient une forme physique différente. Les scientifiques leur ont prélevé du sang avant et après une séance de jogging sur un tapis roulant pendant environ 10 minutes.

9.815 des 17.662 molécules qu'ils ont mesurées ont augmenté ou diminué après l'entraînement. Pour certaines personnes, les changements moléculaires ont persisté plus longtemps.

Les chercheurs n’ont pas établi exactement quel est l'impact de chaque changement moléculaire, mais ils savent qu'ils sont corrélés avec différentes fonctions corporelles. Certaines des molécules changées étaient impliquées dans les fonctions métaboliques ou la digestion ou les fonctions du système immunitaire, tandis que d'autres étaient impliquées aux niveaux d'inflammation et de résistance à l'insuline.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
«Blancheur de la nourriture française»: Sciences Po s’enfonce toujours plus loin dans la dérive racialiste
Tags:
molécule, jogging, sportives, athlètes, sport
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook