Sci-tech
URL courte
1212
S'abonner

Une équipe de programmeurs chinois a trouvé une faille «non patchable» dans un coprocesseur des smartphones et tablettes Apple qui permet de les pirater, rapporte Digitpol.

Dans un rapport présenté lors de la Mobile Security Conference MOSEC 2020 à Shanghai, les programmeurs chinois de l'équipe Pangu révèlent un bug qui touche des produits Apple, relate l'agence de cybersécurité Digitpol.

Le problème est lié à la puce SEP (Secure Enclave Processor), un coprocesseur indépendant qui fournit une sécurité supplémentaire aux appareils Apple. Elle stocke des informations sensibles telles que les données Apple Pay, les mots de passe et les données biométriques.

L’accès physique impératif

Pour pirater le système, l'exploit (élément de programme) Checkm8 est utilisé pour contourner le blocage automatique de l'appareil après 10 mauvaises tentatives de saisie du mot de passe. Cela permet de sélectionner un code pour débloquer le gadget.

Les spécialistes signalent cependant que pour pirater l’appareil, le hacker doit avoir un accès physique.

La vulnérabilité en question est selon eux «non patchable», c’est-à-dire qu’elle ne peut être corrigée.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
vulnérabilité, sécurité, iPhone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook