Sci-tech
URL courte
2101
S'abonner

Le Very Large Telescope de l’ESO a aidé des astronomes à photographier la nébuleuse gazeuse NGC 2899, dont la forme ressemble beaucoup à un papillon multicolore flottant dans le ciel nocturne. Selon l’Observatoire, c’est la première photo détaillée de cet objet céleste.

Des astronomes ont pris en photo la nébuleuse gazeuse NGC 2899, qui ressemble par sa symétrie et son jeu de couleurs à un papillon multicolore flottant dans l'espace, rapporte le 30 juillet le site de l’ESO.

Elle a été photographiée grâce au Very Large Telescope de l’Observatoire européen austral (ESO) situé au Chili.

Selon la source, cette nébuleuse planétaire, située entre 3.000 et 6.500 années-lumière de la Terre dans la partie sud de la Constellation de la Voile, n’avait pas encore été photographiée dans les moindres détails. Sur l’image, publiée sur Twitter par l’Observatoire, ses bords extérieurs translucides apparaissent à travers le champ d’étoiles de fond.

Comme le précise l’ESO, les astronomes ont utilisé le détecteur FORS, qui était installé sur UT1, l’un des quatre télescopes de 8,2 mètres qui composent le Very Large Telescope de l’Observatoire au Chili.

Le nom de l’instrument FORS (Focal Reducer and low dispersion Spectrograph), qui a une très haute résolution, signifie «réducteur focal et spectrographe à faible dispersion», comme l’indique la source.

L’Observatoire a souligné que cette photo de la nébuleuse gazeuse NGC 2899 avait été obtenue dans le cadre du programme «Trésors cosmiques de l'ESO».

Le processus d’apparition de ces objets célestes

Malgré leur nom, les nébuleuses planétaires n'ont rien à voir avec les planètes. Les premiers astronomes à observer ces objets voulaient simplement dire qu'ils ressemblaient visuellement à des disques planétaires, explique le site, en ajoutant que ces nébuleuses se forment lorsque de vieilles étoiles avec des masses allant jusqu'à six solaires se contractent à la fin de leur évolution et jettent dans l'espace des coquilles de gaz en expansion, riches en éléments lourds.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
Observatoire européen austral (ESO), espace, papillons, astronautes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook