Sci-tech
URL courte
Par
254330
S'abonner

Un an après la découverte d’une faible fuite d’oxygène sur la Station spatiale internationale (ISS), celle-ci a augmenté de cinq fois, a fait savoir à Sputnik une source du domaine spatial. Ce week-end, l’équipage a donc été confiné pour la deuxième fois depuis août dans le segment russe alors que l’endroit de la fuite est toujours inconnu.

La fuite d’oxygène sur la Station spatiale internationale a augmenté depuis sa découverte en septembre 2019, a fait part à Sputnik une source du domaine spatial.

L’interlocuteur de l’agence a expliqué qu’en septembre 2019, la station perdait 270 g d’air en 24h. En août 2020, lorsque l’équipage de l’ISS a été isolé une première fois dans le segment russe, la fuite avait déjà augmenté de deux fois, passant à 540 g en 24h.

«En septembre 2020, la vitesse de la fuite a augmenté de 2,5 fois, jusqu’à 1,4 kilogramme en 24h, voici pourquoi la nouvelle isolation a été nécessaire», a précisé la source.

Pendant ce week-end, l’équipage de la station a été confiné dans le segment russe pour rechercher l’endroit où se produit la fuite, tout comme en août 2020. Les sas de passage entre les modules ont été fermés à ces fins. 

Le nouveau confinement devrait se terminer ce 28 septembre après 11h00 (heure de Moscou).

L’équipage n’est pas en danger

Le service de presse du holding spatial russe Roscosmos a tenu à souligner que la sécurité de l’équipage de l’ISS et de la station même ne posait pas de souci. Et d’ajouter que la situation était en train d’être analysée.

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
équipage, fuite, oxygène, ISS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook