Sci-tech
URL courte
Par
9510
S'abonner

Les glaciers suisses ont continué à fondre cette année à un rythme inquiétant et l'accumulation de neige sur le plus grand glacier des Alpes n'a jamais été aussi faible, met en garde une nouvelle étude.

Au total, les glaciers suisses ont perdu 2% de leur volume cette année, selon l'étude annuelle publiée par l'Académie suisse des sciences.

Bien que cet indice soit en ligne avec la moyenne de ces 10 dernières années, ces chiffres sont quand même «très inquiétants», a expliqué à l'AFP l'auteur du rapport Matthias Huss, en charge du réseau de surveillance des glaciers GLAMOS.

Sur les 60 dernières années, les glaciers suisses ont perdu autant d'eau qu'il y en a dans le lac de Constance, une étendue d'eau de 63 kilomètres de long sur la frontière austro-germano-suisse, insiste le rapport.

Inquiétudes sur le plus grand glacier des Alpes 

L'une des mesures les plus préoccupantes concerne l'Aletsch, le plus imposant glacier des Alpes. Selon M.Huss, cette année marque la plus faible accumulation de neige sur le glacier jamais enregistrée. Les mesures sont prises à 3.466 mètres d'altitude, et il y a donc toujours de la neige.

Le glacier, qui s'étend sur 86 km2 dans les Alpes suisses, est estimé à 11 milliards de tonnes de glace, mais il a vu son front reculer d'environ un kilomètre depuis le début du siècle.

Une étude de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) indiquait que 95% de ces majestueuses masses de glace auront disparu d'ici 2100 si les émissions de gaz à effet de serre n'étaient pas maîtrisées.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
Tags:
glacier, réchauffement climatique, Suisse, Alpes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook