Sci-tech
URL courte
Par
9131
S'abonner

Poursuivant leurs études d’un fragment de la météorite 2008 TC3 qui a heurté la Terre en 2008, les chercheurs ont établi que son corps parent était un astéroïde de la taille de Cérès, le plus gros de la ceinture principale.

Une équipe de scientifiques du Southwest Research Institute a appris que le système solaire avait compté par le passé un astéroïde à peu près de la taille de Cérès, le plus gros objet de cette sorte de la ceinture principale, située entre les orbites de Mars et de Jupiter, et dont le diamètre maximal fait 970 kilomètres. Des traces de sa lointaine existence ont été trouvées alors que les chercheurs étudiaient un petit éclat de météorite arrivé sur Terre il y a une douzaine d’années, indique un article publié dans Nature Astronomy.

Les scientifiques se sont penchés sur un échantillon de 50 milligrammes de la météorite Almahata Sitta (AhS) qui a explosé en 2008 en quelque 600 fragments au-dessus du Soudan. L’astéroïde pesait environ 9 tonnes et faisait presque 4 mètres de diamètre, selon les chercheurs.

Environ 1.000 kilomètres de diamètre

Une analyse spectrométrique a permis d’identifier dans l’échantillon des minéraux hydratés, notamment l’amphibole, qui renseignent sur les conditions de formation de l’astéroïde parent.

«La formation de ces minéraux nécessiterait un métamorphisme prolongé dans un grand astéroïde d’environ 640 à 1.800 kilomètres de diamètre», précise l’article.

Selon les scientifiques, l’astéroïde est un reliquat de la formation de notre système solaire, il y a 4,6 milliards d’années.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
chercheurs, Cérès, astéroïde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook