Sci-tech
URL courte
Par
12379
S'abonner

Pesant entre trois et 100 milliards de fois la masse du Soleil, un trou noir devrait se trouver à 2,7 milliards d’années-lumière de la Terre… mais n’y est pas, comme l’ont découvert des astronomes, préoccupés par cette disparition.

Des astronomes essaient de retrouver un trou noir qui devrait normalement être au centre de l’amas de galaxies Abell 2261, à 2,7 milliards d’années-lumière de la Terre, mais ils n’ont rien repéré dans cette région. Comme le rapporte Science Alert, il se pourrait que cet objet massif ait tout simplement disparu.

La situation a été décrite sur le site de la NASA.

Comme l’expliquent les scientifiques, les galaxies géantes de ce type ailleurs dans l’Univers devraient héberger en leur cœur un trou noir supermassif et cette absence n’est «pas normale».

Malgré des recherches avec l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA et le télescope spatial Hubble, les astronomes n’ont retrouvé aucune trace d’un trou noir au centre de l’amas de galaxies Abell 2261, situé à environ 2,7 milliards d’années-lumière de la Terre, écrit la NASA.

Abell 2261 figure parmi les 25 amas de galaxies qui font l’objet d’une étude dans le cadre du programme Cluster Lensing And Supernova Survey with Hubble (CLASH).

«Étant donné que la masse d’un trou noir central suit généralement la masse de la galaxie elle-même, les astronomes s’attendent à ce que la galaxie au centre d’Abell 2261 contienne aussi un trou noir supermassif qui rivalise avec le poids de certains des plus grands trous noirs connus de l’Univers», précise la NASA.

L’espoir d’un télescope prochainement lancé

La masse de ce trou noir disparu est estimée entre trois et 100 milliards de fois celle du Soleil par les scientifiques.

«Les auteurs ont conclu qu’il n’y avait pas de trou noir à aucun de ces endroits, ou qu’il attirait trop lentement des matériaux pour produire un signal radiographique détectable. Le mystère de l’emplacement de ce gigantesque trou noir continue donc. Bien que les recherches aient échoué, l’espoir demeure pour les  en quête de ce trou noir supermassif dans le futur», souligne l’agence spatiale.

Une fois lancé, le télescope spatial James Webb pourrait être en mesure de révéler la présence d’un trou noir supermassif au centre de la galaxie ou de l’un des amas d’étoiles. «Si Webb est incapable de trouver le trou noir, alors la meilleure explication est que le trou noir a bien reculé hors du centre de la galaxie», concluent les astronomes.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
Soleil, galaxie, NASA, trou noir
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook