Sci-tech
URL courte
Par
102433
S'abonner

Des scientifiques autrichiens sont parvenus à créer une modélisation 3D du coronavirus à partir d’échantillons surgelés. Une première, qui permet notamment d’identifier la protéine de Spike, par laquelle le virus pénètre dans les cellules.

La société Nanographics, affiliée à l’université technique de Vienne, a publié sur son site des images 3D du coronavirus. C’est la première fois qu’une telle modélisation est élaborée à partir d’échantillons réels, surgelés au préalable.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs autrichiens se sont appuyés sur les travaux de l’université Tsinghua de Pékin. Cette dernière avait déjà obtenu des images du virus en très haute résolution, grâce la tomographie cryoélectronique, une prise de vue pouvant fournir des détails de l’ordre d’une dizaine de nanomètres.

Ces images mettent en particulier en valeur la protéine Spike, qui permet au virus de pénétrer dans les cellules humaines.

«C'est l’image la plus proche de l’apparence réelle du virus que nous pouvons créer aujourd’hui. Avec la technologie actuelle, on ne peut pas montrer une image plus réaliste», détaille Peter Mindek, directeur technologique de Nanographics à l’agence Efe.

Les chercheurs espèrent que leur modèle 3D permettra d’aider d’autres scientifiques, dans la conception de vaccins ou de médicaments contre le Covid-19.

«Les scientifiques qui recherchent des vaccins et des remèdes doivent connaître la forme des molécules. S'ils les voient en 3D, il est plus facile de comprendre comment ils fonctionnent», explique Peter Mindek à Efe. 

Lire aussi:

«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Tags:
médecine, visualisation, virus, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook