Sci-tech
URL courte
Par
2317
S'abonner

Le constructeur automobile a déposé un brevet pour un nettoyage des vitres via une technologie laser. Le futur Cybertruck pourrait en être un jour équipé.

Si Tesla a récemment annoncé vouloir se lancer dans la robotique, la firme de Palo Alton n’en délaisse pas les innovations automobiles pour autant. Elle vient même d’obtenir un brevet pour des essuie-glaces laser, rapporte le média spécialisé Electrek.

Le projet, déposé en 2019, prévoit un nettoyage automatique du pare-brise, mais aussi des vitres latérales de certains véhicules, via un faisceau laser. Celui-ci serait calibré pour que son action n’affecte pas l’épaisseur du verre. Il ne s’agirait pas seulement de lutter contre la pluie mais encore contre les débris qui s'accumulent sur les vitres.

Les caméras de l’Autopilot, système d’assistance à la conduite, pourraient également bénéficier du procédé. Au-delà du secteur automobile, Tesla songe de plus au nettoyage laser pour ses panneaux solaires.

Certains observateurs pensent que le dispositif pourrait venir équiper le Cybertruck, tout-terrain futuriste dont le prototype a souvent été présenté sans essuie-glaces visibles.

Tesla s’est penché sur la question des essuie-glaces à plusieurs reprises, pour tenter en particulier d’économiser la puissance des batteries. En 2019, le constructeur avait ainsi travaillé sur des modèles électromagnétiques, plus conventionnels que la version laser, équipés de balais fins.

Un pas de plus vers la robotisation?

Ce brevet pour des essuie-glaces laser vient illustrer les récents propos d’Elon Musk, qui avait qualifié les véhicules produits par Tesla de «robots semi-conscients sur roues», en référence notamment à leur conduite autonome. Fin août, le fantasque homme d’affaires avait d’ailleurs annoncé que l’entreprise allait se lancer dans la véritable robotique, en créant un robot humanoïde d’environ 1m75 pour 57 kilos.

Côté véhicule, les assistants à la conduite de Tesla ne font pourtant pas toujours l’unanimité. Aux États-Unis, près de 750.00 voitures font ainsi l’objet d’une enquête de l'Agence américaine de la sécurité routière (NHTSA). Il s’agit principalement de Model Y, X, S et 3 de la marque. Les investigations ont été motivées après que plusieurs accidents sont survenus alors que l’assistance au pilotage était activée.

Mais l’Autopilot est parfois sujet à des ratés plus insolites. En juillet dernier, un automobiliste avait alors vu son véhicule ralentir sans raison, le pilote automatique ayant confondu un feu de signalisation avec… une Lune orangée.

 

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Tesla, véhicule, automobile, laser, Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook