Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Les médias russes en déclin (journalistes)

    Société
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 1er août - RIA Novosti. Les médias russes perdent leur rôle d'intermédiaire entre la société et le pouvoir, ont constaté les participants à une table ronde qui s'est réunie lundi dans les locaux de RIA Novosti.

    "Aujourd'hui, les médias n'ont aucun poids aux yeux des entreprises et du pouvoir pour mener le dialogue et la communication. Il n'y a aucune association de médias réputée qui pourrait dialoguer avec le pouvoir et les entreprises au nom de la société", a estimé le vice-président de l'Académie eurasienne de la télévision et de la radio, Valéri Rouzine.

    Les médias russes n'ont pas besoin d'être contrôlés par les autorités, mais ils nécessitent une censure professionnelle et morale, selon les participants.

    "Les idées véhiculées par la publicité sont antisociales", a notamment indiqué M. Rouzine.

    De nombreux experts, notamment issus des milieux d'affaires, ont déclaré qu'ils attendaient surtout que la presse écrite et électronique se tourne vers les valeurs morales.

    Les PME n'ont pas accès aux médias, alors qu'elles sont le moteur de l'économie, a dit Alexandre Borissov, directeur général de l'Association internationale des entreprises de Moscou.

    "Pour l'instant, les entreprises ne peuvent se faire voir que par la publicité qui croît de 30% à 40% par an, en dépassant la croissance du marché de la consommation, ce qui ne manquera pas, un jour, de se répercuter sur les bénéfices", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    Maria Zakharova appelle les USA à ne pas «faire des ronds de jambe» à Kiev
    Interpellation de journalistes russes à Kiev: Moscou adresse deux notes de protestation
    «Acte de censure politique»: Moscou sur le blocage des médias russes en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik