Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Le monument au Millénaire de la Russie victime d'un vol

    Société
    URL courte
    0 0 0
    VELIKI-NOVGOROD, 27 septembre - RIA Novosti. Des boules en bronze ont disparu du monument au Millénaire de la Russie, a annoncé jeudi un porte-parole du musée-réserve de Novgorod (Nord-Ouest).

    La disparition de deux boules pesant plusieurs kilos sur la clôture entourant le monument a été constatée par les employés du musée dans la journée de mercredi.

    Le vol s'est produit en pleine journée, sous les yeux des passants, des touristes et des policiers - le poste de police se trouve à quelques dizaines de mètres du monument. D'autre part, les policiers patrouillent en permanence le territoire du kremlin de Novgorod.

    Selon les spécialistes du musée, les boules auraient de toute évidence été enlevées par des "chasseurs de métaux non ferreux" qui vivent du vol et de la vente de produits en métal.

    "Il se peut que les touristes et les passants les aient pris pour des employés du musée", a supposé le porte-parole.

    Les experts n'excluent cependant pas que ces boules aient été volées en guise de souvenirs.

    Le montant du préjudice reste à préciser, selon lui.

    "De toute manière, il faudra les fondre et les réinstaller de nouveau", a-t-il indiqué.

    Les criminels supposés sont recherchés par la police.

    Le monument au Millénaire de la Russie créé d'après le dessin du célèbre sculpteur russe Mikhaïl Mikechine fut ouvert dans le kremlin de Novgorod le 8 septembre 1862.

    Ce monument en forme de cloche couronnée d'une croix et d'un ange, de 16 mètres de hauteur, porte deux rangées de personnages historiques du premier millénaire russe. Son diamètre est de 9 m, son poids de 65,5 tonnes.

    Les monuments de Novgorod et de sa région attirent depuis longtemps l'intérêt des "chasseurs de métaux". Le monument à la Victoire à Novgorod, les édifices des casernes du XVIIIe s. à Tchoudovo, la maison de Fedor Dostoïevski à Staraïa-Roussa et plusieurs vieilles églises du pays ont fait l'objet d'attaques de vandales ces dernières années.

    Lire aussi:

    Diktat de la minorité: la «guerre des monuments» monte en puissance aux USA
    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Le pied de paille de saint Akinfeev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik