Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Crise financière: les Russes appréhendent des conséquences négatives (sondage)

    Société
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 6 octobre - RIA Novosti. Une forte proportion (41%) de Russes estiment que la crise financière mondiale aura des répercussions négatives sur leur situation matérielle, comme en témoignent les donnés du sondage réalisé par le Centre d'étude de l'opinion publique (VTsIOM) de Russie.

    32% des interviewés sont convaincus que l'état actuel de l'économie mondiale n'influera aucunement sur leur budget personnel, alors que 6 % de Russes espèrent que la crise aura un impact positif.

    Selon 44 % de Russes, la crise financière aura des répercussions négatives sur la situation économique de la Russie en général. 14% sont convaincus que les indices de détérioration de la situation sont déjà perceptibles, tandis que pour 19%, les processus négatifs dans l'économie mondiale ont des répercussions plutôt positives en Russie.

    Ce sondage a montré que par rapport aux données d'il y a six mois, le nombre de Russes qui s'intéressent à l'état de l'économie mondiale a augmenté. Si auparavant la crise financière était discutée en famille par 17% de la population, à l'heure actuelle 32% de Russes évoquent plus activement ce sujet.

    Les jeunes (18-24 ans) et les personnes âgées (plus de 60 ans) sont les moins intéressés par l'instabilité économique.

    L'inflation est pour 22 % des Russes le signe majeur de la crise financière, la crise bancaire est citée par 11 % des interrogés et l'instabilité de l'économie mondiale par 9 %.

    Les autres 9 % ne perçoivent pas les signes de la crise financière.

    Ce sondage a été réalisé par le VTsIOM les 27 et 28 septembre derniers dans 140 agglomérations de 42 régions, territoires et républiques de la Fédération de Russie sur un panel de 1.600 personnes.

    Lire aussi:

    L’économie mondiale, a-t-elle accumulé assez de «poudre» pour exploser?
    Les responsables de la prochaine crise économique désignés
    Une crise financière de taille menacerait le monde en 2019
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik