Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Russie: l'alcoolisme, le problème principal du pays (sondage)

    Société
    URL courte
    0 4201

    La plupart des Russes (57%) considèrent toujours l'alcoolisme et la toxicomanie comme les problèmes principaux du pays, selon les résultats d'un sondage publiés par le Centre d'étude de l'opinion publique russe (VTsIOM).

    La plupart des Russes (57%) considèrent toujours l'alcoolisme et la toxicomanie comme les problèmes principaux du pays, selon les résultats d'un sondage publiés vendredi par le Centre d'étude de l'opinion publique russe (VTsIOM).

    "L'alcoolisme et la toxicomanie restent en tête du classement des plus graves problèmes du pays. L'inflation (55%) et le chômage (50%) complètent le Top 3", rapporte le centre.

    Parmi les problèmes graves figurent également la baisse du niveau de vie (41%), la corruption (41%), la criminalité (32%), la situation dans le secteur du logement et des services publics (28%) l'état du système de la santé publique (28%), ainsi que le paiement des retraites (27%) et les problèmes des jeunes (26%).

    Les Russes sont également préoccupés par le terrorisme (22%), la crise de la morale dans la société (22%), la situation écologique défavorable (22%), l'influence des oligarques sur la vie du pays (20%). Viennent ensuite les problèmes de l'enseignement (17%), la situation démographique (16%), la crise économique et les arriérés des salaires (14% chacun), la situation au sein de l'armée russe et la sécurité nationale (10% chacun).

    La situation internationale inquiète 8% des sondés, la position de la Russie dans le monde et ses relations avec les pays issus de l'URSS préoccupent 7% des personnes interrogées. Seuls 5% des sondés considèrent l'extrémisme comme un problème grave pour la Russie.

    L'importance des problèmes de l'alcoolisme, de la toxicomanie, du niveau de vie, du logement, de la santé publique, des retraites, de la crise économique et du terrorisme a baissé de 7% à 4% en un mois. Dans le même temps, l'inflation, l'influence des hommes riches sur la vie du pays et la situation écologique préoccupent les Russes plus qu'en juillet (de 4% à 7%).

    Le sondage a été réalisé les 14 et 15 août derniers auprès de 1.600 habitants de 140 localités dans 140 régions, territoires et républiques russes. La marge d'erreur statistique ne dépasse pas 3,4%.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres