Ecoutez Radio Sputnik
    Sobianine: revenons à nos moutons

    Sobianine: revenons à nos moutons

    Société
    URL courte
    0 21

    Le maire évitera aux Moscovites le spectacle du sang pendant la fête musulmane

    Le maire de Moscou a répondu à la déclaration ouverte de personnalités du monde de la culture appelant à interdire l’abattage sacrificiel des animaux dans les rues de Moscou pendant la fête l’Aïd Al-Kébir (la fête du sacrifice), écrit lundi 22 novembre le quotidien Nezavissimaïa gazeta. ‘’ Nous sommes particulièrement affligés par les événements qui se déroulent à Moscou ces dernières années. Pendant la fête musulmane religieuse de l’Aïd Al-Kébir, des sacrifices d’animaux ont lieu dans certaines rues de Moscou, et ce spectacle est imposé à de nombreux résidents, y compris aux enfants ‘’, est-il dit dans la lettre ouverte adressée au maire de Moscou et publiée vendredi dernier. En faisant remarquer que de tels meurtres publics d’animaux ‘’ suscitaient la condamnation violente et la protestation des résidents de la capitale, ce qui aboutit régulièrement à des situations conflictuelles ‘’, les personnalités culturelles ont demandé au maire de signer un décret pour interdire les rituels en public et attribuer un emplacement spécial à cet effet.

    Les représentants du clergé musulman ont tenté de contester ces déclarations. Le 20 novembre, Chamil Aliaoutdinov, imam de la mosquée du Mémorial, a déclaré que ‘’ rien de tel ne [s’était] produit. ‘’ Selon lui, ce ne sont que des rumeurs et ‘’ dans leur islamophobie, les médias russes sont prêts à égorger un mouton ou un porc pour diffuser la scène sur toutes les chaînes et accuser les musulmans d’être à l’origine de tous les problèmes. ‘’

    Toutefois, un rapport photo sur la vente, l’égorgement et le débit des moutons sacrificiels près de la mosquée Iardiam à Otradnoïe (quartier de Moscou) le 16 novembre a été publié sur le blog de Sergueï Moukhametov en provoquant une avalanche de commentaires indignés.

    Rappelons qu’en 2006, les autorités de la capitale avaient déjà interdit les sacrifices dans les lieux publics. Mais par la suite les autorités ont commencé à ‘’ fermer les yeux. ‘’ Sergueï Moukhametov, qui a filmé le sacrifice des moutons, écrit que la police ne dispersait personne. Ainsi, hormis l’interdiction de sacrifier les animaux à la vue des Moscovites, en plus de la réglementation, il est nécessaire que les autorités de Moscou agissent enfin.

    Source: RIA Novosti

    Lire aussi:

    L’Aïd al-Adha en France et en Russie: entre traditions et bouleversements
    Le plus grand site de sacrifices d'enfants découvert au Pérou
    Des commandos ukrainiens imitent un égorgement pendant la fête de l’enfance (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik