Ecoutez Radio Sputnik
    USA: Parents adoptifs d'un garçon russe - procès

    USA: Parents adoptifs d'un garçon russe - procès

    Société
    URL courte
    0 10

    Le Vice-Consul de Russie aux Etats-Unis, Alexandre Otchaïnov, a déploré le verdict de la Cour d'assises ayant statué vendredi sur la responsabilité des parents adoptifs américains Michael et Nancy Craver de la mort d'un garçon adopté en Russie Vania Skorobogatov. La sentence prononcée ne correspond pas à la gravité du crime commis, a regretté le diplomate russe. Le procès a lieu à York dans l'Etat de Pennsylvanie.

    " Nous sommes amenés à constater avec regret qu'en dépit des passages à tabac réguliers, depuis un long temps, par les époux Craver de leur fils adopté Ivan Skorobogatov, les jurés aient conclu que leurs actions ne visaient pas à causer la mort du gamin, - a dit Alexandre Otchaïnov à ITAR-TASS au terme des audiences. - Les jurés les ont déclarés coupables du meurtre non-prémédité ".

    " Dans ces conditions, il ne reste qu'à espérer que le tribunal rendra une sentence qui corresponde effectivement à la gravité du crime ", a indiqué le Vice-Consul de Russie. Le prononcé d'un jugement a été mis en délibéré au 18 novembre 2011.

    Vania Skorobogatov, 7 ans, rebaptisé Nathaniel par ses parents adoptifs américains, est mort le 25 août 2009 des complications provoquées par un traumatisme crânien. Les médecins ont révélé sur son corps 80 contusions, dont 20 à la tête. Plus encore, Vania était  dans un état de consomption.

    Les parents adoptifs affirmaient que le gamin était " un enfant difficile " et avait un penchant à " l'automutilation ". Selon les Craver, le 19 août 2009 il serait tombé et se serait blessé à la tête.

    Les avocats affirmaient que le garçon avait des troubles psychiques graves et se serait blessé intentionnellement.

    Les procureurs accusaient le couple de la mort de l'enfant.

    Les jurés les déclarent coupables du meurtre non-prémédité, de la complicité et des actions mettant en danger la vie de l'enfant en les disculpant toutefois de l'accusation d'un meurtre prémédité. Ce crime est passible de 7 ans de prison au maximum.

    Le tribunal a décidé de les libérer sous caution de 50.000 dollars pour chacun. Les époux étaient en détention depuis le mois de février 2010 et étaient privés du droit d'être libérer sous caution.

    Le substitut du procureur Tim Barker a de son côté déclaré que l'accusation était satisfaite par la décision des jurés. " Ceci signifie que Michael et Nancy Craver seront toujours nommés " assassins de leur fils " Nathaniel”, a-t-il dit. “Nous avons défendu la mémoire de Nathaniel et nous avons prouvé qu'il ne s'était pas mutilé en causant les traumatismes mortels ".

    Les Craver ont adopté en 2003 les jumeaux Vania et Dacha qui vivaient dans un orphelinat à Tcheliabinsk. Dacha, rebaptisée Elizabeth-Mary vit actuellement avec la famille du père adoptif. Un tuteur défend ses intérêts au procès. Les autorités judiciaires ont autorisé les parents adoptifs à écrire à leur fille à condition que toutes les lettres soient soumises au conträle préalable des spécialistes des services sociaux.

    Lire aussi:

    Enfants russes à Bagdad: «On nous bombardait, nous n'avions rien à manger»
    RT reçoit des dizaines de demandes d'adoption d'enfants russes devenus orphelins en Irak
    «Comme un zombie»: en Israël, un enfant enfermé 14 ans par ses parents libéré
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik