Ecoutez Radio Sputnik
    Vers 2030 la vie sera plus chère

    Vers 2030 la vie sera plus chère

    Société
    URL courte
    0 0 0

    Le monde s’engage dans une époque de ressources chères. Dans une vingtaine d’années les sources anciennes d’énergie, d’eau et de nourriture ne suffiront pas pour tous, et la recherche de nouvelles sera une entreprise difficile et onéreuse.

    Les ananlystes de l'organisation internationale McKinsey Global Institute (MGI) viennent de lancer cet avertissement.

    C’est l'homme satisfait et qui mange à sa faim qui s’avère être le principal ennemi de la nature. L'épuisement rapide des ressources naturelles s’explique par la croissance du bien-être des gens. Les experts évaluent à environ 1,8 milliards le nombre de ceux qu’il est possible de ranger dans la classe moyenne, c’est-à-dire capables de dépenser entre 10 et 100 dollars par jour. Vers 2030 il y en aura près de 5 milliards.

    L'augmentation des classes moyennes

    «La population terrestre augmente, et avec elle la classe moyenne. Cette dernière se développe particulièrement vite dans les économies asiatiques. Avec des populations respectives de plus d’un milliard l’Inde et la Chine ont les rythmes de croissance économique les plus dynamiques ces dernières années. Ils accroissent en effet considérablement ce groupe social. Et les prochaines décennies la proportion de la classe moyenne continuera d’augmenter rapidement.», explique l’experte Ioulia Tsépliaieva.

    «La classe moyenne qui a de l’argent veut toujours plus consommer. Pour produire il faut sans cesse plus d’énergie. Les réserves de gaz, de charbon, de pétrole ne sont pas inépuisables. L’énergie hydraulique ne peut pas sauver la situation, car à cause du réchauffement du climat l’eau sera nécessaire à l’irrigation et à la consommation dans les régions arides. Beaucoup de pays veulent renoncer au nucléaire civil. La solution est dans l’exploitation d’énergie alternatives et dans l’économie des ressources», considère le partenaire du bureau moscovite McKinsey, Rouslan Alikhanov.

    Des nécessaires économies

    «Nous avons défini 15 leviers qui permettront d’obtenir environ 75 % des économies. L’un des points plus importants est une meilleure efficacité énergétique des bâtiments. Un autre est d’augmenter la densité de la population urbaine, avec les avantages que cela apporte en matière d’une meilleure exploitation des transports en commun. Un autre thème intéressant réside dans le développement de moyens de transports consommant peu d'énergie. Mais en plus d’une exploitation plus rationnelle des ressources il convient de réduire les coûts de production et de livraison.», ajoute-t-il 

    L’accès aux ressources sera, de l’avis des experts, dans cette situation un avantage concurrentiel essentiel pour les pays et les sociétés. De plus, les gagnants seront ceux qui en plus de produire et de dépenser avec parcimonie saura équilibrer l’interaction entre la main d’œuvre et du capital.

    Lire aussi:

    France: retour des super-riches et classes moyennes en péril
    La bataille pour les ressources spatiales a commencé
    Quels sont les 10 meilleurs pays pour faire du business?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik