Ecoutez Radio Sputnik
    Comment aider le cœur ?

    Comment aider le cœur ?

    Société
    URL courte
    0 102

    L’Internet et la médecine dite de transmission peuvent libérer l'humanité des maladies cardiaques pensent les médecins russes. En Russie, comme dans la plupart des Etats européens, se sont déroulées « les Journées des connaissances sur l'asystolie ». Des dizaines des millions de gens dans le monde entier souffrent de cette maladie, et leur nombre grandit d'une année à l'autre.

    Les médecins appellent l'asystolie l’épidémie non infectieuse du XXIème siècle. Seulement en Russie ce diagnostic est fait à 8 millions de gens. Cela peut paraitre étrange, mais la croissance du nombre de tels patients est liée partiellement au progrès médical, remarque le président de la Société des spécialistes en asystolie l'académicien Youry Belenkov.

    « Cela, comme disent nos collègues étrangers, c’est « une défaite ironique due aux succès ». Auparavant, nos patients mouraient de l'infarctus du myocarde – pratiquement un sur deux. Maintenant, dans les meilleures cliniques, la mortalité à cause de l'infarctus atteint 4 %, c'est-à-dire on réussit à garder en vie un grand nombre de patients. Mais le cœur de ces personnes fonctionne mal comme une pompe. C'est l'asystolie ».

    D'après les données de l’Organisation mondiale de santé, aujourd'hui l'asystolie est la raison de 70 % des morts causées par les maladies cardiaques. Le diagnostic précoce et le traitement efficace permettent de réduire la mortalité, ainsi que de diminuer les dépenses sur le traitement. D'ailleurs, maintenant, les patients russes ont la possibilité d’obtenir sans dépenses superflues la consultation des spécialistes les plus notables du Vieux Monde sur le site www.heartfailurematters.org, dit le chef des programmes d'instruction et internationaux ОССН Julia Begrambekova :

    " Ce site est élaboré par l'Association Européenne d'asystolie, il est adapté par la Société des spécialistes en asystolie pour l'auditoire russe ".

    En réalité, n'importe quel Russe qui a accès à Internet peut recevoir l'aide nécessaire, c'est la tendance des derniers temps. Aujourd'hui, la médecine de transmission prend de l’envergure. Elle permet au patient d’apprendre bien vite les nouveaux résultats  des recherches scientifiques et cliniques. Une clinique analogique apparaîtra cette année en Russie, à l'Université De Moscou, dit l'académicien Belenkov.

    " Ce sera la première clinique universitaire dans notre pays. Nous essaierons d'y réunir les sommités dans une institution scientifique unique – l’Université  d’Etat de Moscou. Non seulement des médecins travailleront là, mais aussi des chimistes, des physiciens, des biologistes, des mathématiciens ".

    Les médecins russes ont de l’expérience à partager avec leurs collègues. La Russie est le leader mondial reconnu pour la prophylaxie des maladies cardiovasculaires. La médecine de transmission donnera la possibilité d'intensifier cette direction. « C'est un grand travail, - remarque le spécialiste, - mais il sera justifié au centuple ».             

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik