Ecoutez Radio Sputnik
    L’OTAN opprime la liberté de parole

    L’OTAN opprime la liberté de parole

    Société
    URL courte
    0 910

    Les pays de l'OTAN sont en train de mener une véritable guerre d’information contre la Syrie, en essayant parfois d’éliminer les journalistes syriens, affirme le journaliste français Thierry Meyssan, fondateur du site Réseau Voltaire. Il a accordé récemment une interview à La Voix de la Russie à ce sujet.

    « Les Etats-Unis et l’OTAN procèdent à l’élimination systématique des médias qui ne sont pas désirables pour eux. Ils sont les ennemis invétérés de la liberté d'expression. C’était déjà le cas en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye.

    Au cours de ces derniers mois, la CIA américaine a créé plusieurs chaînes de télévision pour remplacer avec leur signal les émissions de la télévision syrienne. Des images fictives, filmées spécialement sur des plateaux de tournage ont été montées pour démoraliser complètement la population locale. Cette « escroquerie » médiatique a été découverte, et les informations sur ce fait ont été publiées sur des centaines de ressources Internet et d’autres médias. Résultat, le fournisseur des communications par satellite « Milsat» a refusé de couper le signal des chaînes syriennes, et la Ligue des États arabes était obligée d'abandonner ses projets de collaboration avec l'opérateur satellite « Arabsat ». Dans le même temps, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a inscrit à l'ordre du jour du groupe de contact la question sur l’abandon de la guerre d’information par les différentes parties du conflit.

    L'OTAN a décidé de se venger. Des forces spéciales d’intervention ont été envoyées vers la station de télévision syrienne, située à quelques kilomètres de Damas. Seulement quatre gardes assuraient la sécurité de ce site. Equipés de dispositifs de vision de nuit, les militaires des forces spéciales ont pénetré dans le bâtiment, tué les gardes, ainsi que trois animateurs du service d’information, qui se trouvaient sur place. Après cela, les bâtiments ont été dynamités. Cela fait 20 ans que l'OTAN et les États-Unis font appel à ce genre de tactique. Et ce sont ces mêmes responsables qui se présentent en défenseurs de la liberté d'expression. Le monde à l'envers ! Les journalistes ne peuvent plus faire leur travail ! Si le pays ne dispose pas de moyens adéquats d'auto-défense, chacun de nous sera en danger ».

    72 journalistes ont été tués dans le monde au cours des six premiers mois de cette année. Ces chiffres sont cités dans le rapport de l’ONG Press Emblem Campaign, basée à Genève. Le nombre de journalistes tués a augmenté d’un tiers par rapport à l’année dernière. La Syrie occupe la première place dans ce classement lugubre. 20 journalistes ont été tués dans ce pays depuis le début de 2012. /L

    Lire aussi:

    Mars sanglant: un nombre record de civils tués en Iraq et en Syrie par la coalition US
    Pourquoi les USA réalisent des essais de leur bombe nucléaire B61-12?
    L’Otan augmente sa présence dans les zones européennes où ils ont promis de ne le faire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik