Société
URL courte
0 0 0
S'abonner

Trente-trois faucons laniers, inscrits dans le Livre Rouge de Russie, partiront en septembre du Territoire de l'Altaï pour les Emirats arabes unis, achetés par un cheikh qui se passionne pour la fauconnerie de haut vol, informe ITAR-TASS.

Trente-trois faucons laniers, inscrits dans le Livre Rouge de Russie, partiront en septembre du Territoire de l'Altaï pour les Emirats arabes unis, achetés par un cheikh qui se passionne pour la fauconnerie de haut vol, informe ITAR-TASS.

Le directeur du vivier d'oiseaux rares « Altai Falcon », Victor Plotnikov, a raconté que le lot se composait essentiellement de faucons femelles, qui sont plus grands que les mâles et peuvent saisir une plus grosse proie. Le prix de la transaction n'est pas divulgué, mais « un laneret peut coûter entre 100 et 5 000 dollars, tout dépend de l'oiseau », a dit Plotnikov. Sur le marché arabe, a-t-il encore raconté, on préfère aux faucons d'élevage les oiseaux sauvages capturés dans la nature par les braconniers : « Ces laniers sont plus forts et savent déjà tuer la proie », a noté l'ornithologue.

« Altai Falcon », le premier vivier en Russie spécialisé dans la fauconnerie, a été fondé à Barnaoul en 1991. La population initiale du vivier se composait de gerfauts, de laniers et pèlerins. Ces quinze dernières années, les éleveurs ont relâché dans la nature plus de trois cents laniers.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook