Ecoutez Radio Sputnik
    Un papa français attend « sa déportation » en Allemagne !

    Un papa français attend « sa déportation » en Allemagne !

    Société
    URL courte
    0 31 0 0

    Le jeudi 29 novembre la Cour de cassation a décidé de valider le mandat d'arrêt européen émis par l'Allemagne à l'encontre de Lionel Gilberti, 42 ans, pour son refus légitime de payer les pensions alimentaires s'élevant à 6 000 euros du fait de l'interdiction faite par l'Allemagne à son encontre de parler ou d'être avec ses deux enfants.

    La Cour de cassation accepte de mettre en prison pour trois ans ce père français en Allemagne alors qu'un recours à l'amiable aurait dû être trouvé ! Depuis jeudi dernier, Lionel Gilberti, ses proches et sa famille ne vivent plus normalement connaissant le verdict honteux de la France contre lui !

    Est-ce que les deux enfants de Lionel Gilberti, Julia-Angelina 12 ans et Quirin 11 ans, savent tout ce que doit subir leur père aujourd'hui ? Lui qui a déjà été mis en prison sur la demande de l'Allemagne et de leur mandat d'arrêt européen avec l'aide des autorités françaises du 8 octobre au 19 octobre 2012. Nous ne pouvons répondre à cette question fondamentale car pour le bien-être des enfants, ce qui se nomme le Kindeswohl (qui n'est que le bien-être allemand des enfants selon la loi du sang allemand) en Allemagne interdit au Papa de les contacter !

    Jean-Moulin. Lionel Gilberti n'a pas l'attention de s'enfuir. Pour lui, c'est clair. C'est en affrontant l'adversaire même en étant dans une posture fragile qu'on peut vaincre ! Les Allemands veulent le mettre en prison chez eux et c'est bien sûr pour des raisons politiques tout comme pour Olivier Karrer qui est actuellement en prison en Italie et comme l'évoque plus bas dans cet article l'eurodéputé Philippe Boulland. A la question si Lionel Gilberti ne ferait pas mieux de trouver une solution autre que de laisser la justice française collaborer à une décision de justice totalement diabolique, Lionel Gilberti répond qu'il va suivre le chemin de Jean Moulin !


    Lettre d'un Juste. Ce chemin douloureux pour un Juste, Lionel Gilberti vient de l'engager par la rédaction d’une lettre intitulée. Elle est destinée à tous les citoyens français. On apprend que Lionel Gilberti vient de recommencer sa grève de la faim depuis ce jeudi noir. Afin de montrer à nos lecteurs l'intensité et la dureté du sujet, nous publions la lettre de Lionel Gilberti dans nos colonnes.

    « Mesdames, Messieurs les journalistes et libre-penseurs,

    Je remercie la France pour l'empathie qu'elle accorde au désespoir de ses citoyens, privés dans un premier temps de leurs enfants et de leur vie, par la justice crapuleuse allemande et dans un deuxième temps, du mépris qu'elle met à priver ses citoyens de leurs droits les plus légitimes ainsi que leur liberté.

    Ce soir, jeudi 29 novembre 2012, la Cour de cassation a décidé de se soumettre à la Grande Allemagne et de reconnaître la validité du mandat d'arrêt européen lancé contre ma personne pour non-paiement d'une pension alimentaire de 6 000 euros, alors que je ne sais toujours pas où vivent mes enfants que je n'ai plus revus, ainsi que leur famille française depuis deux ans et même s'ils sont encore en vie.

    La France est devenue, encore une fois aujourd'hui, l'ombre d'elle-même, une France qui ne protège plus ses citoyens mais préfère les renvoyer avec zèle, vers la juridiction nationaliste allemande qui doit en ce moment, bien rire de la facilité à manipuler nos institutions et se moque encore une fois de notre souveraineté.

    Maintenant que je serai déporté vers les tribunaux de Landshut (Germanie), les amis du Juge Lederhofer auront toutes les facilités du monde à me faire taire pour camoufler leurs mensonges et ignobles procédures.

    Je remets ma vie entre les mains de mes amis et celles de Dieu, étant donné que nos politiciens ont les yeux fixés sur les indices boursiers de Francfort (Germanie).

    Je recommence une grève de la faim en espérant que les vrais fautifs (allemands et français) seront un jour, punis pour leurs actes lâches.

    N'oubliez jamais que tout ce qu'a fait Hitler en Allemagne était légal

    Martin Luther King Jr

    Merci à ceux qui m'ont soutenu.

    Lionel GILBERTI ».

     

    Des Justes parmi nos politiques ?

    Cependant parmi nos hommes politiques des Justes comme l'eurodéputée Nathalie Griesbeck (Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe), l'eurodéputé Philippe Boulland (Groupe du Parti Populaire Européen des Démocrates-Chrétiens) ou la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (UMP pour les Français établis hors de France), qui suivent ces dossiers avec l'Allemagne, semblent vouloir intervenir de manière plus combative pour dénoncer cette politique allemande venue d'outre-tombe.

    L'Allemagne n'aurait jamais osé appliquer, du temps où la RFA et la RDA étaient deux États distincts, cette politique agressive et violente. Depuis la réunification de l'Allemagne, nous assistons à une poussée de pangermanisme qui, au lieu, de faire que l'Union européenne se fasse dans l'amitié et le respect des peuples, un seul droit en Europe, ici allemand, dicte aux autres États comment vivre.

    L'attente est effroyable.

    Hier encore, Lionel Gilberti nous a dit via Skype que la presse ne dit plus rien sur son affaire. Il montre lors de notre conversation le DNA, les Dernières Nouvelles d'Alsace, en disant qu'ils n'ont jamais parlé de sa situation. « Avec l'histoire d'Aurore Martin et d'Olivier Karrer, je pense que cela commence à les embêter ! C'est étonnant, je n'ai, comme mon avocat, pas encore reçu mon jugement de la Cour de cassation ! Je pense qu'ils vont m'extrader jeudi ou vendredi. Ils vont essayer de me faire attendre le weekend dans une cellule pour tenter de m'affaiblir. L'attente est effroyable car quand tu quittes ton appartement, tu penses que c'est peut-être la dernière fois que tu vas y rentrer ou que c'est peut-être la dernière fois que tu as acheté un paquet de cigarettes dans un bureau de tabac».

    Voici en exemple le communiqué de presse de l'eurodéputé Philippe Boulland (UMP, PPE, F) du 30 novembre 2012 sur l'affaire de Lionel Gilberti intitulé (Divorces transnationaux: attention à l'emploi disproportionné du Mandat d'Arrêt Européen) qui montre l'ampleur gravissime de la situation. Allons-nous enfin voir d'autres responsables politiques intervenir pour défendre les intérêts de leurs citoyens ?

    Philippe Boulland, membre de la Commission des Pétitions et fer de lance au Parlement européen dans le domaine des divorces transnationaux est consterné par les derniers rebondissements de l'affaire Lionel Gilberti : « Le recouvrement des pensions alimentaires entre la France et l'Allemagne se fait normalement en trois étapes. D'abord les autorités centrales doivent être saisies par les parties puis une phase amiable est organisée. En France, il s'agit du bureau RCA (Recouvrement de Créances Alimentaires) du Ministère des Affaires Étrangères. S'il y a échec, on lance alors un recouvrement par huissier, comme une procédure classique. Or que fait l'Allemagne ? Elle lance un mandat d'arrêt européen à l'encontre d'un citoyen français pour une pension alimentaire impayée de 6 000 euros! C'est complètement disproportionné. On passe alors d'une procédure civile à une procédure pénale. La prison est-elle devenue une solution à un cas de divorce transnational ? Lionel Gilberti ne voit plus ses enfants depuis 2 ans, à cause de procédures en Allemagne que je dénonce régulièrement. Même si le versement des pensions alimentaires n'est pas conditionné au droit de visite, il est inquiétant, voire dangereux de menacer un parent d'une peine d'emprisonnement pour un recouvrement que l'on peut obtenir avec une procédure civile »ajoute le député européen.

    « J'appelle les autorités françaises à vite se saisir du dossier pour venir en aide à Lionel Gilberti et revenir à une décision plus raisonnable. Passons d'abord par la médiation ! Est-ce en effet logique d'emprisonner quelqu'un pour lui demander la perception d'une aide alimentaire ? Car c'est lui faire prendre le risque de perdre son emploi, aggraver sa situation et en fin de compte appauvrir aussi la créancière et les enfants. A moins que la décision soit politique... », conclut Philippe Boulland.

    Lire aussi:

    Et le footballeur le mieux payé du monde est…
    Le sosie de Leo Messi est iranien!
    Cristiano Ronaldo et Lionel Messi bientôt en prison?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik