Ecoutez Radio Sputnik
    Le multiculturalisme: une source de problèmes pour l’Europe

    Le multiculturalisme: une source de problèmes pour l’Europe

    Photo : EPA
    Société
    URL courte
    0 363 0 0

    En 2013, les deux pays leaders de l’UE, l’Allemagne et la France, pourraient se heurter à une aggravation des problèmes interethniques et interconfessionnels. La tension est plus marquée en Allemagne du fait des élections fédérales prévues pour l’automne. En France, le gouvernement a décidé de mettre fin au programme d’aide financière aux immigrés. La crise financière oblige à mettre à jour cette politique. Le thème est développé par Piotr Iskenderov, observateur à La Voix de la Russie.

    Angela Merkel a déclaré dans une intervention devant les jeunes militants du Parti chrétien-démocrate (CDU), en octobre 2010, que les tentatives pour édifier une société multiculturelle en Allemagne « se sont soldées par un échec total ».

    La crise en Grande-Bretagne s’est transformée en troubles massifs à Londres au mois d’août 2011. Ils ont eu lieu dans le quartier de Tottenham, en majorité peuplé par des minorités ethniques. Pour éviter de nouveaux excès, les leaders des pays membres de l’UE cherchent de nouvelles approches susceptibles de concilier les principes de la démocratie et du multiculturalisme.

    Les autorités françaises ont eu recours à la politique de la carotte et du bâton : les personnes impliquées dans les troubles à Paris, et surtout les Roms, honnis par l’ancien président Nicolas Sarkozy, devaient être expulsés. Mais pour empêcher l’apparition des problèmes avec l’UE, le gouvernement français a en même temps lancé des programmes d’aide financière aux immigrés, y compris à ceux qui voulaient quitter le pays.

    Une approche du multiculturalisme consiste dans la réconciliation maximale entre les différentes cultures sur la base de la reconnaissance et du respect mutuels. Vladislav Belov, expert à l’institut de l’Europe de l’Académie des sciences de Russie explique ces tentatives ont un effet limité.

    « Le dialogue des cultures est un thème complexe et ce n’est pas par hasard qu’il est activement débattu en Europe. Je pense que la réaction peut être positive à ces tentatives de réconciliation de deux cultures, qui, d’une part coexistent pacifiquement et d’autre part sont antagonistes dans certaines sphères ».

    Les adversaires de la politique du multiculturalisme condamnent le financement des immigrés aux dépens des contribuables, la construction de nouvelles mosquées.

    Mais la question essentielle des réalités européennes, à savoir la préservation de la civilisation européenne et le respect de la diversité ethnique et confessionnelle en Europe, reste toujours ouverte. T

    Lire aussi:

    Barcelone, Paris, et les fondements culturels du terrorisme
    Jacques Sapir : «Le souverainisme est en train de gagner la bataille»
    Turquie dans l'UE: l'Europe ne doit céder à aucun «chantage» turc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik