Ecoutez Radio Sputnik
    Une coupole russe à Madrid

    Une coupole russe à Madrid

    © Flickr.com/abac077/cc-by-nc-sa 3.0
    Société
    URL courte
    0 2 0 0

    La construction de la première et pour le moment seule église orthodoxe de toute la péninsule Ibérique touche à sa fin. L’église Sainte-Marie Madeleine de Madrid a reçu sa première coupole et sa première croix. Monseigneur Nestor, évêque titulaire Évêché orthodoxe russe de Chersonèse, les a consacrées.

    La construction devrait être achevée d’ici fin avril, juste avant la Semaine sainte et Pâques, qui sera fêtée le 5 mai cette année. L’archevêque Marc, représentant de l'Église orthodoxe russe hors frontières, a expliqué dans un entretien à La Voix de la Russie que cela fait plus de dix ans que la communauté orthodoxe d’Espagne attend son église.

    « Il y a une paroisse orthodoxe à Madrid depuis le début du XXIe siècle. C’est la suite logique de la tradition d’enrichissement spirituel qui existe depuis l’époque de la Grande Ambassade. Il y a toujours eu une volonté de construire une église, mais il a été difficile de trouver un terrain. C’est seulement l’année dernière que la première pierre a été posée. »

    Qu’il puisse un jour y avoir une église en Espagne était impensable non seulement pour les sceptiques, mais aussi pour ceux qui croient aux miracles. C’est seulement lorsqu’ils ont vu sur le bâtiment de pierre blanche la première des cinq coupoles munies d’une croix briller sous le soleil madrilène que les croyants ont pu pousser un soupir de soulagement : il y aura bien une église.

    « Cette église est une synthèse de l’architecture de l’ancienne Russie et de l’architecture contemporaine. D’un côté, nous voulions construire quelque chose qui pouvait rappeler le style de l’ancienne Russie. De l’autre, nous souhaitions que les personnes qui la regarderaient comprennent que la chrétienté et l’orthodoxie ne sont pas archaïques, mais contemporaines, qu’elles sont en contact avec la vie d’aujourd’hui. La décoration intérieure est encore secondaire pour nous. Je pense que, pendant un certain temps, nous allons, célébrer l’office avec des iconostases provisoires, comme cela se fait souvent en Russie. Et dans les prochains mois, nous envisageons de résoudre la question des iconostases, des mosaïques et de la peinture. Ce sera la prochaine étape », raconte Andreï Kordotchkine, l’archiprêtre de la future église.

    L’église devrait ouvrir ses portes à tous les croyants à la fin du mois d’avril. Nous souhaiterions que la communauté orthodoxe puisse fêter la Semaine sainte et Pâques dans son église. Pour Père Andreï, ce serait le plus beau cadeau pour nos compatriotes non seulement, mais pour tous les chrétiens d’Orient aussi, dont le nombre augmente chaque année.

    « Depuis 10-15 ans, de nombreux orthodoxes sont arrivés en Espagne. Il ne s’agit pas seulement de Russes, mais aussi de citoyens des anciennes républiques soviétiques. En fait, il y a aujourd’hui dix paroisses où des prêtres orthodoxes célèbrent régulièrement l’office. Malgré la présence de dizaines de milliers d’orthodoxes et de nombreuses paroisses en Espagne, rien n’appartenait à l’Église orthodoxe russe. Les offices étaient alors célébrés soit dans des églises, prêtées par l’Église catholique, soit dans les logements qu’ont dû louer les paroisses et les orthodoxes. »

    En décembre dernier, il a été annoncé qu’une nouvelle église orthodoxe pourrait être construite au nord-est de la péninsule Ibérique, en Catalogne. C’est une initiative du fonds « Amis de la Russie » espagnol. Cette église devrait être trois fois plus grande que celle de Madrid et devrait accueillir non seulement l’école du dimanche, mais aussi un centre culturel, où il sera possible d’apprendre l’espagnol et le russe.

    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Première fête de Pâques pour la cathédrale orthodoxe russe de Paris
    Le service de Pâques dans la cathédrale du Christ-Sauveur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik