Ecoutez Radio Sputnik
    Les Serbes ont détruit les projets commerciaux du F-117

    Les Serbes ont détruit les projets commerciaux du F-117

    Société
    URL courte
    2101
    S'abonner

    J’ai fait connaissance du lieutenant-colonel Đorđe Aničić en 2009 alors que je préparais un documentaire sur l’opération Ange miséricordieux. A Bruxelles et à l'OTAN on espérait mettre rapidement la Serbie sur les genoux et briser l'esprit belliqueux des Serbes. Mais ce plan n’a pas fonctionné. L'Armée populaire yougoslave et sa défense antiaérienne se sont montrées plus intelligentes que les stratèges de l'OTAN.

    « L'agression a débuté le 24 mars dans la soirée », se souvient Đorđe Aničić. « Plus de 650 avions participaient au premier raid contre la Yougoslavie. Pour commencer ils ont lancé des frappes de missiles sur les postes de commandement et les installations de défense aérienne yougoslave. Ils voulaient causer des dommages importants dès les premières heures, mais n’y sont pas parvenus. Le commandement de l'OTAN s'est rendu compte qu’il était difficile d’affaiblir la force antiaérienne yougoslave. C’est pourquoi une brigade aérienne spéciale a été créée. Elle était composée de 150 avions modernes conçus pour détruire le système de défense aérienne de Belgrade. A cette époque-là, nous avions en notre possession plusieurs dizaines de systèmes SAM-3 – des missiles de troisième génération. L’aviation de l'OTAN appartenait déjà à la sixième génération.

    La quasi-totalité de l'Europe et les Etats-Unis, soit près de 600 millions de personnes ont commencé la guerre contre un petit pays avec une population de 10 millions de personnes. C'était une démonstration des forces de l'OTAN – d’une alliance défensive, elle devait se transformer en agressive. Ce n’était qu’une ouverture avant de nous enlever le Kosovo. Chaque jour, le nombre d'aéronefs participant à la guerre contre nous augmentait. Mais l'OTAN n'a pas réussi à détruire notre système de défense antiaérienne. Nous nous sommes défendus de manière adéquate, en changeant souvent nos positions, trompant constamment l'ennemi et le forçant à mener la guerre non seulement la nuit, mais aussi le jour. A la fin de l'agression, plus de 1 000 avions décollaient des bases aériennes de l'OTAN. Cette façon de protéger le pays a permis au gouvernement de gagner du temps et s'assurer que les Albanais du Kosovo et leurs alliés occidentaux ne puissent pas se séparer de la Yougoslavie. L’OTAN n’a donc pas réussi à détruire la Serbie. La paix a été conclue selon les termes de Belgrade et ce sont des gardiens de la paix sous le drapeau des Nations Unies qui sont entrées au Kosovo, et non pas les troupes de l’OTAN ».

    Les Américains ne voulaient pas révéler que la petite Serbie avec son matériel militaire obsolète, comme le pensaient les experts, ait pu faire face à l’ennemi pendant les 79 jours de l’agression, mais ont réussi à causer des dommages considérables au Pentagone.

    C’est cette brigade du colonel Đorđe Aničićqui a abattu le F-117A. Je lui ai demandé quels autres appareils furent abattus au printemps 1999 ?

    « Notre brigade de missiles, la 250e, a abattu trois avions reconnus par l’ennemi et deux autres que les forces de l’OTAN n’ont pas voulu confirmer. Le troisième jour de la guerre, le 27 mars à 20 heures 42, nous avons abattu un avion furtif protégé, fabriqué d’après la technologie F-117A. La force aérienne américaine possédait en tout 59 avions de ce type. Il était prévu que le F-117A deviendrait le principal avion de l'armée de l'air américaine jusqu'en 2025. Nous avons également abattu un F-16 CG. Le pilote avait participé à la guerre du golfe Persique et dans d'autres grandes opérations de la force aérienne américaine. Mais nous avons réussi à l'abattre malgré son expérience. Cela s'est produit dans la nuit du 1er au 2 mai. Le 19 mai, nous avons abattu un B2A. Cet avion, déjà touché, s’est écrasé en Croatie. En trois mois de la guerre, nous avons réussi à toucher un autre F-117A, mais il a pu atteindre le territoire de la Bosnie, où il s'est posé. Les experts témoignent qu’un autre appareil furtif a été touché par nos forces de défense antiaérienne. Nous avons causé des dommages importants aux Américains. Ils avaient placé de grands espoirs dans ces avions destinés à la vente dans le monde entier. Il s’agissait de commandes pour des centaines de milliards de dollars, qui ont été annulées après 1999. En mars 2008, le F-117A a été retiré définitivement de la production ». /L

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Le Kremlin dévoile qui a interrompu le tête-à-tête entre Poutine et Zelensky à Paris
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik