Ecoutez Radio Sputnik
    Le secret de la réussite professionnelle chez les femmes

    Le secret de la réussite professionnelle chez les femmes

    Société
    URL courte
    0 0 0

    Le secret de la réussite professionnelle chez les femmes a été dévoilé. Pour gravir les échelons de la carrière administrative, les femmes doivent moins sourire et avoir un comportement plus agressif et plus dur.

    Telle est la conclusion des chercheurs de l’Université technique de Munich. La convivialité, tellement appréciée par les hommes, est considérée comme une faiblesse chez les femmes. Malgré l’égalité des sexes, dont parlent aujourd’hui les sociologues et les politiques, les stéréotypes restent solidement ancrés dans la société moderne.

    Les Allemands ont étudié les modalités de choix des dirigeants dans les milieux d'affaires et scientifiques. Il s'est avéré que malgré le fait que les hommes et les femmes ont le même comportement au travail, il est perçu de manière différente. Ainsi, la convivialité et la sociabilité est un grand avantage pour les hommes, mais reste un obstacle pour l'avancement de la carrière chez les femmes. Les scientifiques ont identifié les stéréotypes qui jouent au niveau du subconscient un rôle crucial dans l'évaluation de l'efficacité professionnelle. Le leader doit être actif, dominant et sévère. Par conséquent, les femmes qui souhaitent occuper un poste élevé doivent adopter le modèle masculin de comportement, explique le sociologue Alexandre Nikonov.

    « Les stéréotypes sont un reflet de la réalité. L'homme est par nature agressif, dans la guerre, dans l'industrie, dans les affaires et dans les sports. Pas étonnant que les sports masculins soient différents des disciplines sportives féminines. Par exemple les échecs sont un sport masculin, alors qu’il ne nécessite aucun effort physique. L'opinion publique a développé un stéréotype correct du point de vue de la biologie, selon lequel l’homme peut accomplir une carrière réussie grâce à son activité. C’est pourquoi, lorsque les femmes commencent à avoir un comportement agressif, se substituant aux hommes, cela favorise leur carrière. »

    Mais c'est là que réside un autre danger. Une femme patron dure a inconsciemment des préjugés envers les représentantes du même sexe qui sont plus douces et sociables. Elle les juge moins aptes à travailler et pose des obstacles à leur avancement dans leur carrière. De leur côté, les femmes employées, sous l’emprise des mêmes stéréotypes, perçoivent de manière beaucoup plus critique les ordres des femmes dirigeantes que ceux des hommes.

    En raison de facteurs historiques et culturels, les femmes dirigeantes, outre leur comportement agressif, peuvent avoir un comportement maternel, ce qui les rapproche de leur rôle naturel, explique Elena Mezentseva, membre du Conseil de coordination du Centre d’étude du genre de Moscou.

    « En Russie, il y a deux types de femmes leaders. D'une part, il y a des femmes qui reproduisent le type masculin, ce qui les rapproche des résultats obtenus par les chercheurs allemands. D'autre part, nous sommes en présence de femmes qui se voient dans un rôle paternaliste en tant que chefs de l’entreprise, et de mères envers les employés. Les dirigeantes de ce type sont attentionnées et plus attentives à la composante sociale ».

    Les experts ne peuvent pas dire lequel des deux types de comportement est le plus juste. Mais ils s’accordent sur un point : en Russie, tout comme dans les pays occidentaux, la femme dirigeante attire une plus grande attention sur son activité, et ses erreurs lui coûtent plus cher que celles commises par ses collègues hommes. T

    Lire aussi:

    «Dame de fer» russe: l'histoire d'une boxeuse qui ne s'arrête devant rien
    Pourquoi les Français sont-ils appelés à financer le «journalisme libre» en Syrie?
    Les femmes officiellement «supérieures» aux hommes, selon une étude
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik