Ecoutez Radio Sputnik
    Après l'Europe, la tempête Saint Jude arrive en Russie

    Après l'Europe, la tempête Saint Jude arrive en Russie

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 4 0 0

    La tempête Christian, baptisée par les médias anglais Saint Jude, du nom du saint patron des causes désespérées et dont la fête était célébrée lundi, arrive dans la partie Nord de la Russie.

    Mardi, la tempête a privé d’électricité des centaines de communes dans le Nord-Est du pays, provoquant la montée du niveau d’eau dans le fleuve Neva et de fortes tempêtes dans le golfe de Finlande et le lac Ladoga. Au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas et en France, les intempéries ont fait 13 victimes et provoqué des destructions.

    En Grande-Bretagne, un vent fort a déchiré les lignes électriques, près de 500.000 foyers ont été privés d’électricité, les autoroutes ont été bloquées, des arbres déracinés et les cours d’eau sont sortis de leur lit. De fortes perturbations ont été enregistrées dans le transport ferroviaire, et une centaine de vols ont été annulés à l’aéroport de Heathrow, à Londres. Le directeur du Centre de recherche hydrométéorologique de Russie Roman Wilfand conseille aux habitants de la région de Saint-Pétersbourg de rester prudents.

    « Nous prévoyons un vent avec une vitesse de 25 à 28 mètres par seconde, à savoir un vent très violent. Des rafales d’une telle force peuvent provoquer des destructions des structures qui ne sont pas très solides, avec des arbres qui risquent de tomber. Nous avons déjà lancé une alerte aux inondations à Saint-Pétersbourg. Avec un vent de Sud-Ouest, le cours de la Neva est bloqué à la hauteur de la mer Baltique et le niveau d’eau du fleuve commence à monter rapidement, avec parfois des vagues », explique Wilfand.

    Près de 200 villages sont privés d’électricité dans la région de Saint-Pétersbourg, mais on ne prévoit pas de dégâts dans la ville. En traversant l’Europe du Nord, le cyclone a perdu de sa force, et il ne faut donc pas craindre d’inondation, explique l’expert en chef du Centre météo Phobos Vadim Zavodtchenkov.

    « Un barrage protège Saint-Pétersbourg de l’inondation et il bloquera la voie aux vagues dans l’embouchure de la Neva. Mais le niveau d’eau du fleuve va monter. Cette augmentation ne sera pas catastrophique, elle ne dépassera pas un mètre. »

    Mais les pays européens ont encore de quoi s’inquiéter, précise Vadim Zavodtchenkov. Selon l’expert, un nouveau cyclone très puissant pourrait se former prochainement dans la zone de l'Atlantique Nord et il pourrait s’abattre sur la Grande-Bretagne et la Scandinavie dès le week-end prochain.       N

     

    Lire aussi:

    Témoin de l’ouragan Irma à Miami: les fenêtres vibrent, les ascenseurs ne fonctionnent pas
    L’ouragan Irma frappera Saint-Pétersbourg dans quelques heures
    Un record de nage dans la Neva comme signe d’amitié russo-allemande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik