Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Drogue: 150 kilos d'héroïne saisis en banlieue de Moscou (FSB)

    Société
    URL courte
    0 1510

    Les policiers ont saisi près de 150 kilos d'héroïne afghane lors d'une opération spéciale effectuée dans la région de Moscou, a annoncé mercredi le service de presse du Service fédéral de sécurité (FSB).

    Les policiers ont saisi près de 150 kilos d'héroïne afghane lors d'une opération spéciale effectuée dans la région de Moscou, a annoncé mercredi le service de presse du Service fédéral de sécurité (FSB).

    Selon ce dernier, des informations policières ont permis d'apprendre l'arrivée à  Moscou de gros lots de drogue en provenance de l'Asie centrale.

    "Des actions coordonnées de policiers ont permis d'arrêter en flagrant délit deux trafiquants de drogue portant 15 kilos d'héroïne. Fin avril, quatre trafiquants de drogue faisant parti d'un groupe criminel ont été arrêtés en flagrant délit. Le poids total d'héroïne qu'ils avaient réussi à introduire en contrebande sur le territoire de la Russie, était égal à 135 kilos", indique le service de presse.

    Le prix de la drogue saisie est estimé au marché noir à près de 115 millions de roubles (2,3 millions d'euros).

    Une enquête a été lancée contre les trafiquants qui risquent une peine de 20 ans de réclusion criminelle.

    Selon le Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN), quelques 150 milliards de doses d'héroïne et 30 milliards de doses de haschich sont produites chaque année en Afghanistan, pays qui fournit 80% des opiacés disponibles le marché noir international.
    D'après les Nations unies, la Russie consomme 21% de la production mondiale d'héroïne.

    Lire aussi:

    Un lot record d’héroïne saisi en Inde
    Président kirghiz: l’opération US en Afghanistan encourage le trafic de drogue
    Ioulia Samoïlova, chanteuse devenue héroïne de la chronique politique
    Lutte anti-drogue: le monde n'a aucune leçon à recevoir des USA selon Morales
    Qui protège les trafiquants de drogue au Vietnam?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik