Ecoutez Radio Sputnik
    Protestation à Mexico contre l'interdiction des animaux au cirque

    Protestation à Mexico contre l'interdiction des animaux au cirque

    © Photo : RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 11
    S'abonner

    Un millier d'artistes du cirque, contorsionnistes, clowns, jongleurs et dompteurs, ont manifesté mardi contre l'interdiction prévue dans la ville de Mexico de la présentation d'animaux dans les cirques.

    Cette loi locale, qui doit encore être promulguée par le maire de gauche, Miguel Angel Mancera, a été votée lundi par le conseil municipal par 41 voix et 11 abstentions. Elle est motivée par les mauvais traitement dont seraient victimes les animaux présentés dans les cirques mexicains.

    Les protestataires portaient des pancartes comme "Le cirque aime les animaux" ou "Les animaux sont notre famille".

    "Nous leur avons déjà prouvé que nous ne maltraitons pas nos animaux. La grande majorité, nous les avons vus naître et grandir, comment pourrions nous les maltraiter ?", a dit à l'AFP, la voix entrecoupée de sanglots, Isaíd Berti, un dompteur de 27 ans, issu d'une famille de dompteurs depuis cinq générations.

    Membre d'un cirque itinérant actuellement à Monterrey, ville du nord du Mexique, Berti a reconnu cependant que, dans certains cirques mexicains, il y a maltraitance des animaux.

    "Mais nous n'allons pas payer seulement pour des fautifs. Ce que nous demandons, c'est qu'il y ait constamment des contrôles et que soient fermé les cirques qui maltraitent effectivement" leurs animaux.

    La loi adopté par la ville de Mexico ne vise pas l'utilisation d'animaux dans d'autres spectacles comme les courses de taureaux ou les exhibitions de dauphins, car "on considère que le principal problème de maltraitance animal se trouve dans les cirques", selon la loi votée.

    L'interdiction des animaux dans les cirques est déjà appliquée dans cinq des 32 Etats que compte le Mexique.

    On compte une cinquantaine de cirques dans la ville de Mexico, selon les organisateurs de la manifestation.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik