Ecoutez Radio Sputnik
    Les consulats des pays de l’UE en Russie refusent de délivrer les visas aux habitants de la Crimée

    Les consulats des pays de l’UE en Russie refusent de délivrer les visas aux habitants de la Crimée

    © Photo: RIA Novosti/Andrej Iglov
    Société
    URL courte
    0 6 0 0

    Même s’ils se trouvent en possession des passeports de Fédération de Russie, les habitants de la Crimée seront obligés de demander les visas européens à Kiev et non pas à Moscou, ont mis en garde ce vendredi les diplomates européens dans un article publié par l’agence RBK.

    Selon l’attaché de presse de l’UE, les consulats des pays signataires de la zone Schengen ont la prérogative de juger quels documents sont délivrés légalement, et lesquels ne le sont pas. L’Ambassade d’Allemagne à Kiev a déjà mis en garde les habitants de la Crimée que pour les demandes d’un visa allemand, ils devront s’adresser aux Centres de visas sur le territoire de l’Ukraine. S’ils font la demande auprès des Centres de visas en Russie, la demande sera rejetée.

    Selon le porte-parole de la représentation de l’UE en Russie Søren Liborius, la politique de l’Union européenne en ce qui concerne les visas pour les habitants de la Crimée n’a pas changé. L’Union européenne ne reconnaît pas « l’annexion illégale de la Crimée par la Russie » et continue à considérer la presqu’île comme faisant partie du territoire d’Ukraine.

    « Difficile de juger comment vont procéder les services consulaires des pays de l’UE », analyse la situation l’ancien vice-directeur du Service fédéral migratoire de Russie (FMS) Viatcheslav Postavnine. « Apparemment chaque représentation diplomatique de l’UE en Russie décidera indépendamment si elle va accepter ou non les dossiers de demande de la part des habitants de la Crimée ».

    26 pays sont actuellement signataires du traité de Schengen, dont l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Lichtenchtein, qui ne font pas partie de l’UE.

    Lire aussi:

    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    Poutine «prendrait aujourd’hui les mêmes décisions» sur la Crimée qu’en 2014
    Les sanctions européennes visant la Crimée prolongées d'un an
    La Crimée a choisi de redevenir russe: «La tenue du référendum a été correcte»
    Johannes Hübner: «Il faut liquider l'Otan aussi vite que possible»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik