Société
URL courte
0 691
S'abonner

Près d'un milliard de roubles (environ 18 M EUR) sont nécessaires au lancement du projet pilote de chaîne de cafés sous la marque "Mangeons à la maison!".

Les auteurs de l'idée de la chaîne russe restaurants, qui constituera une alternative aux chaînes occidentales de restauration rapide, ne sont autres que les frères-réalisateurs Nikita Mikhalkov et Andreï Kontchalovski.

Ils demandent au gouvernement de leur prêter assistance. L'idée commerciale a déjà été appréciée par Vladimir Poutine, qui a reçu la lettre des réalisateurs le 16 mars. Déjà le 24 mars, Le chef de l'Etat a chargé le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch de l'"examiner et de la soutenir dans le contexte de la substitution des importations", en étudiant le projet de façon approfondie avec les régions.

Les cinéastes pensent amortir le coût de la création du concurrent russe de McDonald's en 4,8 ans.

La marque "Mangeons à la maison!" appartient à l'épouse de Kontchalovski — l'actrice et présentatrice TV Ioulia Vyssotskaïa, qui devrait être le visage de la nouvelle chaîne.

Le fils de Nikita Mikhalkov, Stepan, travaille lui aussi dans la restauration.

Vyssotskaïa possède déjà deux restaurants à Moscou. En outre, elle produit des mélanges de légumes et de baies congelés sous la marque "Mangeons à la maison!" Sous le même nom, la présentatrice a également créé un magasin en ligne qui vend des ustensiles de cuisine.

"Le but de ce projet est de promouvoir la substitution des importations et de créer une alternative aux réseaux occidentaux de restauration rapide", affirment MM Kontchalovski et Mikhalkov dans leur lettre au président Vladimir Poutine.

"Les restaurants "Mangeons à la maison!" sont conçus au format de petits magasins combinés avec un café. La préparation des plats s'effectuera dans les fabriques-cuisines régionales, et le menu sera de 30 à 40 % composé des produits régionaux".

Les fabriques-cuisines serviront des repas aux institutions sociales, y compris aux orphelinats, stipule la lettre au président. On propose de mettre en œuvre des projets pilotes dans les régions de Moscou et de Kalouga: on y construira deux fabriques-cuisines, tandis que 41 cafés et 91 magasins y verront le jour.

McDonald's à Yalta
© Sputnik . wikipedia.org / Barvenkovskiy
La plus grande chaîne étrangère de restauration rapide de Russie, McDonald's, n'a pas peur de l'apparition de ce nouveau concurrent. "Le marché de la restauration en Russie a un grand potentiel de développement", annonce le service de presse du bureau de McDonald's à Moscou.
Mikhaïl Gontcharov, directeur général de Teremok, une chaîne de fast-foods produisant des crêpes, pense que l'ouverture de nouveaux points de restauration avec la participation de l'État est une excellente idée de business.

"McDonald's nous a déjà appris la concurrence: ouvrir un point de restauration bon marché dans un rayon de 3 km d'un restaurant de cette chaîne n'a pas de sens", souligne Mikhaïl Gontcharov.

Pour ouvrir un café, il faudra près de 10 millions de roubles, pour une fabrique-cuisine — encore 100-200 millions de roubles, estime Gontcharov. Cela n'inclut pas les salaires, précise l'expert.

"Pour que le projet s'amortisse dans le délai annoncé, l'addition moyenne dans le café ne doit pas être inférieure à 350 roubles", soit six euros environ, ajoute-t-il.

 

Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

Lire aussi:

Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Les Américains vont débarquer à La Rochelle «pour renforcer le flanc Est de l’Europe face à la Russie»
Tags:
McDonald's, Ioulia Vyssotskaïa, Vladimir Poutine, Arkadi Dvorkovitch, Nikita Mikhalkov, Andreï Kontchalovski, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook