Ecoutez Radio Sputnik
    Les chameaux qui ont marché de Stalingrad jusqu'à Berlin

    2GM: comment les animaux se sont battus pour la Victoire

    © Sputnik . Boris Borovskikh
    Société
    URL courte
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)
    0 512
    S'abonner

    La parade légendaire de la Victoire, qui a eu lieu le 24 juin 1945 sur la Place Rouge, a aussi vu défiler des "soldats à quatre pattes", les chiens-sapeurs. Ils n'étaient pas les seuls animaux envoyés au combat à l'époque.

    Les chiens

    Le plus célèbre parmi les chiens-sapeurs russes est le chien de berger Djoulbars, qui a détecté plus de 7 000 mines et 150 obus. Il est entré dans l'histoire comme le seul chien décoré de la médaille du Mérite militaire. On sait que pendant la libération de l'Europe, Djoulbas a participé au déminage des palais du Danube, des châteaux de Prague et des cathédrales de Vienne. Le chien a aussi aidé à déminer la tombe du poète Taras Chevtchenko à Kanev (Ukraine) et la cathédrale Saint-Vladimir à Kiev. À la veille de la Parade de la Victoire, Djoulbars a été blessé. On dit que Staline, ayant appris cette nouvelle, a ordonné de porter le chien sur sa tunique pendant le défilé.

    Au front, il y avait des chiens sapeurs, mais aussi 69 pelotons de chiens de traîneau qui évacuaient les blessés du champ de bataille.

    Faits: Les chiens ont évacué du champ de bataille près de 700 000 blessés. Ils ont aidé à déminer 303 villes et villages, plus de 18 000 bâtiments, et ont découvert 4 millions de fougasses et de mines.

    Les chats

    Les chats ont aussi apporté une aide précieuse pendant la guerre — les soldats les prenaient avec eux dans les tranchées et les gourbis, où les animaux éliminaient les rongeurs et empêchaient la propagation des épidémies et infections. Les chats ont joué un rôle particulier dans la ville de Leningrad pendant le siège. Après le premier hiver du siège, en 1941-1942, le plus sévère, la ville a été envahie par les rats. Les chats qui auraient pu leur résister avaient été presque tous mangés dans la ville assiégée. D'après les mémoires d'une habitante: "Par de longues lignées, leur meneur en tête, un tas de rats se dirigeait sur le chemin Chlisselbourgski (aujourd'hui — la perspective Obukhovskoï Oborony) directement vers le moulin où l'on préparait de la farine pour toute la ville. C'était un ennemi bien organisé, intelligent et cruel…". Les rats étaient fusillés. On a même essayé de les écraser avec des chars, mais cela n'a pas aidé. En 1943, lorsque le siège a été partiellement rompu, on a introduit dans la ville des chats gris de Iaroslavl réputés pour être les meilleurs chasseurs de rats. Eux seuls ont pu venir à bout des rongeurs.

    Faits: Après que le siège a été rompu, 5 000 chats ont été amenés à Leningrad et ont pu libérer la ville des hordes de rats.

    Les pigeons

    Les pigeons voyageurs méritent un respect particulier. Ils aidaient à transmettre des chiffrages importants à l'arrière de l'ennemi et au front, lorsque la communication téléphonique était rompue. Les pigeons pouvaient franchir une distance jusqu'à 1 000 km à une vitesse de 60 à 100 km/h. Les tireurs d'élite allemands ont reçu l'ordre de tirer sur ces "partisans à plumes".

    Faits: Pendant la guerre, les "partisans à plumes" ont délivré plus de 15 000 messages.

    Les chevaux

    Les chevaux étaient également impliqués dans la guerre. Ils étaient souvent utilisés comme force de traction: avec leur aide, on transportait des pièces d'artillerie et des obus.

    Faits: Le nombre de chevaux dans l'Armée soviétique pendant la guerre s'élevait à 1,9 millions.

    Les chameaux

    Quand il n'y avait pas assez de chevaux, on utilisait… des chameaux. Un des participants à la bataille de Stalingrad, membre de la 28e armée de la région d'Astrakhan, a également recruté des animaux à deux bosses. Certains d'entre sont allés jusqu'à Berlin!

    Ainsi, après des milliers de kilomètres, les chameaux Machka et Michka ont célébré la Victoire dans la capitale allemande. Selon le rapport du régiment, le peloton composé du commandant, du sergent Nesterov, du mitrailleur Karmaliouk et de Michka et Machka qui traînaient le canon, fut parmi les premiers à tirer des salves sur le Reichstag.

    Faits: Plus de 300 chameaux ont participé à la bataille de Stalingrad.

    Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

    Dossier:
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)

    Lire aussi:

    Au temps où Moscou et Washington collaboraient
    "Pologne nazie": scandale autour d’un jeu de société
    Seconde Guerre mondiale: Tokyo exprime ses "profonds remords"
    Freitag: ne pas se rendre le 9 mai à Moscou, décision diplomatique "fatale"
    Tags:
    chiens, chats, animaux, oiseaux, histoire, Seconde Guerre mondiale, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik