Ecoutez Radio Sputnik
    Couronne

    Un Américain fonde un nouvel État pour faire de sa fille une princesse

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Société
    URL courte
    0 2059

    Emily Heaton a obtenu un nouveau titre honorifique pour son septième anniversaire.

    Jeremiah Heaton, fermier de Virginie, a fondé son propre État sur un territoire inoccupé entre l'Égypte et le Soudan pour le baptiser Nord-Soudan. L'homme avait ses raisons: il avait promis à sa fille qu'un jour elle deviendrait princesse. Et pour son septième anniversaire, elle a vraiment obtenu ce titre.

    La nouvelle princesse Emily ne cache pas sa joie de faire partie d'une famille royale. Qui plus est, la jeune lady est infiniment fière de son père entreprenant. Jeremiah a trouvé l'unique endroit sur Terre n'appartenant à aucun Etat, ni même à une tribu. Bir Tawil est un petit territoire de 2 000 km² entre l'Égypte au nord et le Soudan au sud. Le fermier a contacté les autorités du voisin au nord et, en l'absence d'objections, a fondé son propre royaume. L'État a déjà demandé sa reconnaissance à l'Onu et a ouvert une représentation au Danemark.

    Jeremiah a demandé à ses enfants ce qu'ils voudraient faire avec leur nouvelle "propriété", et ils ont répondu — faire pousser au milieu du désert un jardin si grand qu'il puisse nourrir tout le monde sur Terre. Tenant compte du souhait de ses enfants, Jeremiah a décidé de se consacrer aux recherches sur les cultures agricoles sur des terrains manquant d'eau. De plus, il a promis de tout faire pour lutter contre les conséquences du changement climatique.

    Un autre cadeau fabuleux attend à terme la petite princesse Emily: la compagnie Disney a acheté les droits pour adapter à l'écran l'histoire de la famille royale du Nord-Soudan, dont elle sera la principale héroïne.

    Lire aussi:

    Liberland: le "pays le plus libre du monde" à la recherche de citoyens
    Bienvenue au Liberland, un nouveau pays européen
    Une terre promise au milieu de l’Europe
    Tags:
    insolite, Jeremiah Heaton, Bir Tawil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik