Société
URL courte
251023
S'abonner

Un tissu innovant capable de résister au feu et au gel ainsi que de remonter le moral de celui qui le porte a été créé par de jeunes scientifiques russes.

Un groupe de jeunes spécialistes de l'Université nationale technologique de recherche de Moscou (MISIS) a élaboré un matériau de nouvelle génération destiné aux sauveteurs du ministère des Situations d'urgence. Le tissu est ininflammable, résiste au froid extrême et protégera les sauveteurs du rayonnement électromagnétique.

Le secret de ce tissu consiste en ses fibres aramides enrobées d'un ingénieux alliage magnétique. Capable de résister à la fois au feu et au gel, le costume intègre des caractéristiques apparemment opposées. Un équipement de ce type peut protéger le sauveteur d'une chaleur pouvant aller jusqu'à 1.200°C, alors que la température de flamme nue est de 600 °C. À la suite d'une exposition continue à une telle chaleur, le tissu se difforme et pourrait se fendiller, mais il ne s'enflamme pas. Quant au froid extrême, le costume supporte jusqu'à —120 °C. Les fibres sont initialement de couleur orange vif, ce qui est très pratique pour les sauveteurs travaillant dans les conditions arctiques, car le costume peut être vu de loin.

Par ailleurs, le matériau possède une résistance extraordinaire (il est extrêmement difficile de déchirer la combinaison du sauveteur) et crée un champ magnétique protecteur mobilisant les forces et stimulant l'activité de l'homme. Ainsi, celui qui porte un tel costume sera non seulement protégé du feu, du froid et du rayonnement électromagnétique, mais aura aussi un moral à toute épreuve.

"On est sur le point d'obtenir le brevet pour ce matériau, et nous espérons que d'ici la fin de l'année, il sera mis à la disposition de nos sauveteurs dans l'Arctique", a dit le directeur du département des métaux non ferreux et de l'or du MISIS, le professeur Vadim Tarassov.

Il a également souligné que, selon plusieurs paramètres, la technologie russe ne cède en rien aux équivalents étrangers et les surpasse même selon certains critères.

"À ce jour, on fait des tests conjoints avec le ministère russe des Situations d'urgence, qui ont permis de déterminer les capacités limites du costume", a ajouté le professeur.

Pendant cinq ans, le groupe de concepteurs a travaillé sur le tissu et obtenu, en 2015, une prime du gouvernement russe. Le groupe scientifique de MISIS s'est avéré le plus jeune des lauréats de cette année. Actuellement, les scientifiques continuent à perfectionner le tissu unique.

Lire aussi:

La Russie construit le réacteur à neutrons rapides le plus puissant au monde
Les Brics tiennent leur Sommet des universités
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
sauveteurs, science, Université nationale de technologie et de recherche (MISIS), ministère russe des Situations d'urgence, Moscou, Arctique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook