Société
URL courte
351
S'abonner

Le Parti communiste a mis en jeu près de 300.000 yuans (41.000 euros) à l’occasion du Nouvel an chinois qui tombe lundi. Les autorités entendent cependant interdire les feux d'artifices à Pékin par crainte d’un pic de pollution dans la capitale.

Le Parti communiste chinois a mis en jeu 300.000 yuans (41.000 euros) dans le cadre des festivités du Nouvel an chinois par l'intermédiaire d'un compte spécial créé sur WeChat, analogue de WhatsApp messenger.

Le nom chinois du compte WeChat, Gong Chan Dang Yuan, signifie "membre du parti communiste". Les citations du discours du président chinois Xi Jinping serviront de mot de passe. Le jeu a été lancé jeudi matin et durera trois jours.

La citation "Aussi longtemps que nous persévérerons, le rêve chinois deviendra réalité" était le mot de passe de jeudi. Mais chaque jour les Chinois doivent trouver un nouveau mot de passe. L'annonce du jeu a reçu plus de 150.000 clics.

Lundi, les administrations de sept villes chinoises dont Guangzhou, Nankin, Wuhan et Xi'an ont annoncé elles aussi l'organisation de concours via leurs comptes WeChat.

Un nouvel an sans feux d'artifice?

Comme l'année précédente, les commerçants observent une baisse importante des ventes de feux d'artifices. Selon le Beijing Times, elles ont baissé de 23,7% cette année, tendance imputée à l'éventuelle interdiction des feux d'artifices à Pékin si la pollution venait à atteindre un niveau alarmant. L'alerte rouge pollution a déjà été déclarée à deux reprises dans la capitale rien que pour le mois de décembre 2015.

Un couple aux masques respiratoires sur la Place Tiananmen à Pékin
© AFP 2020 FRED DUFOUR
La tradition veut que l'on tire pétards et feux d'artifice à l'occasion du Nouvel an chinois. Selon une croyance populaire, les lumières et le bruit sont censés faire fuir les mauvais esprits. Mais le gros problème de pollution dont la Chine souffre depuis des décennies a pour conséquence la remise en question et l'abandon progressif des traditions séculaires.

La pollution de l'air dans les grandes villes chinoises est un phénomène récurrent, devenu l'un des principaux sujets de mécontentement de la population et à l'origine de centaines de milliers de décès prématurés. Selon les recherches de l'Institut Max Planck, près de 1,4 million de gens meurent chaque année en raison de maladies causées par la pollution de l'air.

Lire aussi:

Des passagers en Chine pris au piège dans la gare
Une chute de neige en Chine retient 100.000 personnes dans une gare
La Chine se prépare à acheter l'Europe
En Chine, les adultes préfèrent le coloriage
Tags:
festivités, feu d'artifice, pollution, Internet, Nouvel an lunaire, WeChat (service de messagerie), Parti communiste chinois (PCC), Pékin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook