Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    "Il ne faut pas politiser le scandale de dopage"

    © Sputnik. Grigori Sysoyev
    Société
    URL courte
    19235

    Le président russe Vladimir Poutine appelle à ne pas politiser cette question et à ne pas céder aux sirènes de la théorie du complot.

    Le président russe Vladimir Poutine a soumis à la critique les actions des responsables russes qui n'avaient pas signalé le fait que le médicament meldonium avait été placé sur la liste des produits interdits. Le chef de l'Etat russe a ordonné de coopérer plus étroitement avec l'Agence mondiale antidopage et le Comité international olympique afin d'éviter de nouveaux scandales de dopage.

    Si le meldonium a été inclut dans la liste des médicaments interdits, il fallait être plus attentif et respecté cette décision, a estimé le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion au gouvernement.

    "Il faut plus activement développer la coopération et le partenariat avec les organisations internationales… et en premier lieu avec l'Agence mondiale antidopage et le Comité international olympique en suivant toutes les décisions et en appliquant toutes les recommandations de ces organisations internationales reconnues", a déclaré le chef de l'Etat russe.

    M.Poutine a souligné que la Russie était un membre discipliné de la communauté internationale sportive et reconnu par cette dernière.

    "Nous avons à plusieurs reprises déclaré que nous n'acceptons aucune espèce de dopage. Le sport doit rester l'arène d'une lutte honnête de laquelle seul celui qui fait preuve d'une maîtrise, d'une volonté et d'un acharnement à toute épreuve peut sortir vainqueur, à savoir celui qui suit les principes olympiques "Plus vite, plus haut, plus fort!", a souligné le chef du Kremlin.

    "Il est évident que l'arrêt de l'accréditation de la Fédération russe d'athlétisme et le scandale de dopage récent traumatisent non seulement nos sportifs mais aussi beaucoup de sportifs étrangers et jettent un discrédit global sur lе prestige du sport", a fustigé le chef de l'Etat.

    Dans le même temps, M.Poutine a qualifié la répétition des scandales de dopages d'inacceptable. Le chef de l'Etat a souligné que la majorité des sportifs russes n'avaient rien à voir avec le dopage et qu'il ne fallait pas remettre en cause leurs accomplissements sportifs.

    Le président russe a appelé à ne pas politiser cette question et à ne pas promouvoir la théorie du complot.

    Le scandale du meldonium a éclaté le 7 mars. Lors d'une conférence de presse à Los Angeles, la championne russe aux cinq titres du Grand Chelem, Maria Sharapova, a révélé être plongée dans une affaire de dopage suite à un contrôle positif à cette substance. Au cours des jours qui ont suivi, plusieurs autres athlètes russes, dont Pavel Kulizhnikov, cinq fois champion du monde de patinage de vitesse longue piste et Ekaterina Bobrova, championne olympique de patinage artistique en 2014, ont également été contrôlés positifs.

    Principalement utilisé dans la prévention des infarctus, le meldonium n'est classé parmi les hormones et modulateurs métaboliques (groupe S4) que depuis le 1er janvier 2016.

    Ivars Kalvins, l'inventeur du médicament, a déclaré que son produit n'était pas dopant et a même qualifié son interdiction de violation des droits de l'homme.

    Lire aussi:

    Le meldonium: un médicament qualifié de dopage à l'initiative des USA
    L'Onu prive Sharapova de son titre d'ambassadrice de bonne volonté
    Sharapova contrôlée positive: la polémique enfle
    Tags:
    dopage, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Maria Sharapova, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik