Ecoutez Radio Sputnik
    Quand une erreur de Google Maps fait démolir votre maison

    Quand une erreur de Google Maps fait démolir votre maison

    © Photo. capture d'écran, Youtube, ABC news
    Société
    URL courte
    13124

    Aux Etats-Unis, des ouvriers se trompent d'adresse, démolissent une mauvaise maison et… accusent Google Maps.

    Si vous travaillez dans la démolition, il est toujours sage de vérifier deux fois que vous avez la bonne adresse avant de raser une maison.

    Apparemment, l'entrepreneur américain, qui devait démolir ce mardi une maison, à Rowlett, au Texas, n’a pas suivi ce conseil et a rasé le mauvais bâtiment. Le fait est que les deux maisons étaient situées dans deux rues différentes mais indiquées au même endroit sur Google Maps.

    Alors que les ouvriers avaient le bon numéro de la maison, il s'avère qu’ils se sont trompés de rue. Au lieu d’une maison sur Cousteau Drive, la société de démolition Billy L. Nabors a en fait détruit la maison d’une jeune femme qui se trouve sur Calypso Drive, deux rues plus loin.

    L’objectif initial était de démolir une maison gravement endommagée l'année dernière par une tornade, tandis que la maison de Lindsay Diaz, également touchée par la tornade devait être remise en état.

    Pour justifier son erreur, l'entrepreneur a expliqué qu’il s’était servi de Google Maps. Mlle. Diaz ne s’est pas laissée faire et a déploré qu’elle venait de réparer sa maison.

    "Je rentrais à la maison et j’ai reçu un appel de ma voisine. Elle était très énervée, elle pleurait et je lui ai demandé +qu’est ce qui se passe?+. Elle a répondu qu’+une entreprise était venue et a démoli la maison par erreur+", raconté Mlle. Diaz à Kera News.

    A son tour, Google a reconnu son erreur dans un communiqué adressé à CNN Money.

    "Google Maps montrait effectivement des informations incorrectes pour les maisons en question. Les deux adresses menaient au même endroit sur Google Maps, au 7601 Calypso Drive", a confirmé le porte-parole de l’entreprise, assurant que l'erreur avait été immédiatement corrigée.

    Malheureusement trop tard pour Lindsay Diaz, qui doit maintenant gagner une dure bataille avec la compagnie d'assurance.

    Lire aussi:

    "Droit à l'oubli": Google condamné à 100.000 euros d'amende en France
    Google largue ses robots hyper puissants… mais aussi très moches
    Le capitalisme de surveillance, nouveau modèle inventé par Google
    Une base américaine ultrasecrète détectée grâce à Google Earth
    Tags:
    tornade, erreurs, démolition, maison, Google Maps, Google, Texas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik