Ecoutez Radio Sputnik
    Jeu d'échecs

    La Russie bat les USA dans un tournoi d'échecs entre détenus

    © Flickr/ Dennis Skley
    Société
    URL courte
    15190

    Le tournoi s'est tenu via Internet sur l'initiative du multiple champion du monde d'échecs Anatoli Karpov, qui a suivi les matchs en qualité d'invité spécial.

    La Russie a pour la deuxième fois battu les Etats-Unis dans un tournoi d'échecs pour détenus organisé sur Skype, a annoncé vendredi dernier le juge principal du tournoi Vladimir Kraïouchkine.

    "La seconde ronde s'est terminée sur le même score que la première: 6-1. Le score total est de 12-2", a indiqué M.Kraïouchkine.

    Les équipes russe et américaine comprenaient chacune sept joueurs. L'équipe russe était composée de détenus de plusieurs régions âgés entre 27 et 73 ans. Le tournoi s'est disputé à la cadence de 7 parties rapides de 10 à 15 minutes par joueur.

    Le multiple champion du monde d'échecs Anatoli Karpov, initiateur du tournoi, a suivi le déroulement des parties en qualité d'invité spécial depuis la salle de jeu d'échecs de la prison de Chicago. Avant le tournoi, le shérif du comté de Cook, Thomas Dart, lui a remis une étoile de shérif, le proclamant membre de la communauté des shérifs de Chicago.

     Le premier tournoi d'échecs pour détenus russes et américains, qui s'est tenu en mai 2013, s'est aussi terminé par la victoire des Russes (15,5-5,5). En 2014, la Russie a également organisé et remporté un tournoi d'échecs opposant six adolescents purgeant leurs peines en Russie à six jeunes détenus suisses.


    Lire aussi:

    Tournoi d'échecs entre détenus: la Russie bat les Etats-Unis
    Tournoi d'échecs entre détenus: la Russie bat la Suisse
    Tournoi EPICENTER à Saint-Pétersbourg du jeu en ligne Counter-Strike: Global Offensive
    Tags:
    système pénitentiaire, détenus, tournoi, jeu d'échecs, Service fédéral russe d'exécution des peines (FSIN), Thomas Dart, Vladimir Kraïouchkine, Anatoli Karpov, Chicago, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik