Ecoutez Radio Sputnik
    #HugaBrit

    Les câlins empêcheront-ils le Royaume-Uni de quitter l’UE?

    © Photo. pleasedontgouk.com
    Société
    URL courte
    13125
    S'abonner

    Une nouvelle campagne lancée par un groupe de militants pro-européens fait le buzz sur les réseaux sociaux. Des gens de toute l'Europe, hostiles à la perspective du Brexit, publient des photos d’eux faisant des câlins aux Britanniques.

    Dans le cadre de la campagne #Hugabrit, des milliers d’Européens publient sur Facebook, Twitter et Instagram des photos sur lesquelles ils font des câlins à leurs amis, collègues, et même à même des étrangers d’origine britannique.

    BRITAIN PLEASE DON’T GO — A LOVE LETTER FROM ITALY TO THE UK. Il Sole 24 Ore’s magazine offers “101 reasons to love the...

    Опубликовано Pleasedontgouk 18 марта 2016 г.

    Non, ce n’est pas une flambée folle d’amour et de tendresse, mais une campagne savamment orchestrée contre le Brexit, nom donné à la possible sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Elle a été initialement lancée par le site pleasedontgouk.com, fondé par un groupe de militants pro-européens basés au Royaume-Uni.

    "On t’aime. Tu fais partie de l’Europe. Ne nous quitte pas. Ne pars pas", voilà la phrase qui accueille les visiteurs sur le site de pleasedontgouk.com.
    L’un des fondateurs de cette campagne – Paul Varga – un résident du Royaume-Uni, entrepreneur et inventeur d'origine autrichienne s’est exprimé dans une interview accordée à Sputnik.

    "Nous aimons les Britanniques et le Royaume-Uni et nous voulons que ce pays reste membre de l’UE parce que nous pensons que ça vaut mieux d’être ensemble. Nous croyons qu'une campagne aussi émotionnelle et belle pourrait être utile. Notre message est plus personnel que politique" a raconté M. Varga à Sputnik.

    Des couples, des collègues, des inconnus expriment leur inspiration envers cette campagne en racontant des histoires de leurs propres vies.

    Mark says: "Many Brits still believe the UK is as it was in Victorian times - a world power able to go it alone. But it...

    Опубликовано Pleasedontgouk 26 февраля 2016 г.

    Mark : "Beaucoup de Britanniques pensent toujours que le Royaume-Uni est encore une superpuissance capable de faire route seule, comme aux temps victoriens. Et pourtant, ce n'est plus le cas! Dans le monde d'aujourd'hui, toutes les nations ont besoin d'amis et d'alliés. Le Royaume-Uni a besoin de l'Europe. Est-ce que cette alliance est parfaite? Non. Est-ce qu'on peut faire en sorte que l'Europe soit meilleure en n’en faisant pas partie? Non plus. L'Europe est notre voisine, notre amie, notre allié, et nous sommes plus forts avec elle. Je vous en prie mes chers Britanniques, votez pour rester !"

    Christine : "J'ai beau avoir un passeport allemand, je me sens principalement londonienne. Je suis tombée amoureuse de cette ville la première fois que je l'ai visitée il y a 25 ans et de Mark 5 ans après. Maintenant, Londres est ma maison. Le Royaume-Uni est ma maison. J'implore mais voisins Anglais: s'il vous plaît, ne me prenez pas ça. Nous sommes tous Européens, et nous sommes bien mieux ensemble. S'il vous plaît, ne partez pas!"

    Tina & Eileen... From swimming lessons to friendship. #HugABrit

    A photo posted by #hugabrit (@pleasedontgouk) on Feb 28, 2016 at 4:33am PST

    "C’est une campagne émotionnelle qui montre l'affection des Européens pour les Britanniques et les encourage à rester au sein de l'Union européenne pour l'améliorer. Evidemment, nous ne disons pas que tout est parfait. Il y a eu beaucoup de crises ces dernières années, mais je pense qu'il est très, très important que les Britanniques restent pour faire mieux ensemble", a ajouté M. Varga.

    Plus tôt, le premier ministre britannique David Cameron a été contraint de convoquer un référendum sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE dans un contexte de profondes divergences au sein de son propre parti conservateur et de recrudescence de l'euroscepticisme, ce qui a renforcé la popularité du parti anti-UE – UK Independence Party (UKIP).

    La décision concernant l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne doit être prise à l'issue d'un référendum qui se tiendra le 23 juin 2016.

    Lire aussi:

    UBS: sanctions antirusses et perspective de Brexit affectent le marché
    Mick Jagger: no satisfaction sans Brexit!
    Le Brexit ouvrira-t-il la voie au Frexit ?
    Cameron invite les partisans du "Brexit" à reconnaître les "risques"
    Tags:
    Frexit, campagne publicitaire, amour, réseaux sociaux, médias, référendum, photo, Twitter, Instagram, Facebook, Inc, Union européenne (UE), Royaume-Uni, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik