Société
URL courte
1082
S'abonner

Des chercheurs américains de l’université d’Etat Winston-Salem (Caroline du Nord) ont réussi à éclairer notre lanterne sur la mollesse des poignées de main qu’on peut observer chez les plus jeunes générations.

A en croire les médecins de l'université Winston-Salem, le fait que certaines personnes serrent la main à leur interlocuteur moins fort que les autres relève du développement historique de notre société: à notre époque digitale, de plus en plus d'hommes préfèrent le travail intellectuel au travail manuel, expliquent-ils.

La poignée de main la plus faible, poursuivent-ils, est typique des représentants de la génération Y, autrement dit tous ceux qui sont nés après 1980.

Pour donner du poids à leur hypothèse, les médecins ont effectué une série de tests auxquels ont pris part 237 volontaires dont l'âge variait entre 20 et 34 ans.

Au cours des tests, les scientifiques ont mesuré la vigueur de la poignée de main des volontaires à l'aide de dynamomètres (dispositifs qui permettent de l'évoluer quantitativement, ndlr). Le moins qu'on puisse dire, c'est que les résultats obtenus sont peu encourageants.

Ainsi, la vigueur de la poignée de main a baissé de 20% parmi les hommes et de 10% parmi les femmes. Le côté positif de cette tendance, rassurent toutefois les médecins, est que les personnes qui ont des traumatismes de la main se sentent en l'occurrence plus à l'aise et risquent moins de se faire du mal.

Les scientifiques ont publié les résultats de leur recherche dans la revue Journal of Hand Therapy.

Lire aussi:

Quand le premier ministre indien a la poignée de main d'un superhéros
Poignée de main historique entre les présidents chinois et taïwanais
Hollande publie une vidéo immortalisant la poignée de main entre Poutine et Porochenko
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
génération Y, poignée de main, université Winston-Salem, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook