Société
URL courte
2217
S'abonner

Une expérimentation sociale peu habituelle a expliqué pourquoi les gens sont plus portés aux idées extrêmes, qu’elles soient politiques ou religieuses, quand ils font un travail ennuyant et quand ils mènent une vie peu intéressante.

Les chercheurs du King's College de Londres Eric Igou et Wijnand van Tilburg ont trouvé une explication en ce que l'idéologie extrémiste et néonazie attire notamment des ressortissants des pays développés, rapporte le Journal européen de la psychologie sociale.

Les scientifiques ont fait un sondage parmi des étudiants pour définir leurs convictions politiques. Ensuite, un groupe de participants à l'expérimentation a dû exécuter un travail peu intéressant qui consistait en la réécriture d'une notice technique pour mélanger le béton dix fois de suite tandis que l'autre groupe a dû le faire seulement deux fois de suite.

Après cette étape, les scientifiques ont demandé aux volontaires d'évaluer de nouveau leurs opinions politiques sur sept points. Ils ont constaté que les libéraux étaient devenus plus libéraux et plus durs dans leurs jugements politiques tandis que les conservateurs étaient devenus encore plus conservateurs et plus nationalistes.

Des expérimentations semblables parmi 900 Irlandais ont donné des résultats identiques, l'ennui est lié à la recherche d'un sens à sa vie et à l'extrémisme politique.

"Nos recherches ont montré que les opinions politiques se basent en partie sur l'ennui et que les gens s'en débarrassent à l'aide des idéologies qui donnent du sens à leur vie et permettent d'oublier les émotions négatives. La conclusion est évidente, les groupes radicaux influent sur l'ennuie dans leur quotidien et cherchent ainsi à lui donner une certaine signification", ont conclu les experts.

Lire aussi:

Un expert allemand du néonazisme aux USA pour lutter contre l'islamisme
Un leader néonazi sauvé par ceux qu’il qualifie de "primates hors-la-loi"
Le régiment néo-nazi Azov organise une conférence à Nantes
Allemagne: 400 permis de détention d'arme parmi les néonazis
Tags:
recherche, nazis, extrémisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook