Ecoutez Radio Sputnik
    VIH/SIDA

    L'Australie a-t-elle gagné le combat contre le SIDA?

    © REUTERS / Rupak De Chowdhuri
    Société
    URL courte
    365

    Les scientifiques australiens ont annoncé que le SIDA, considéré comme la peste du 20e siècle, n'était plus à un niveau dangereux dans le pays.

    A son apogée dans les années 1990, près de 1.000 Australiens mouraient chaque année du SIDA (l'acronyme pour Syndrome d'immunodéficience acquise), mais les efforts acharnés des médecins ont réduit considérablement le nombre d'infectés.

    "Aujourd'hui, nous ne le surveillons même pas, c'est une chose éphémère pour la plupart des gens. Les gens ont le SIDA, puis ils reçoivent le traitement et ils n'ont plus le sida", a déclaré le professeur Andrew Grulich, le chef du programme d'épidémiologie du VIH de l'institut Kirby.

    Le sida est une maladie causée par le virus VIH qui détruit le système immunitaire. Les symptômes de la maladie peuvent varier et proviennent d'infections opportunistes. Le SIDA est considéré comme la dernière phase de l'infection au VIH, lorsque le virus inflige des dommages importants au système immunitaire. Les personnes peuvent avoir le VIH sans pour autant attraper le SIDA.

    Le rôle clé dans la lutte contre le SIDA est attribué à l'introduction des médicaments antirétroviraux au milieu des années 1990, destinés à protéger les personnes infectées par le VIH de contracter le SIDA.

    Malgré le progrès dans la lutte contre le SIDA, annuellement, près d'un millier d'Australiens contractent le VIH.

    "L'un des problèmes qu'on a encore en Australie, c'est que les gens ne se font pas dépister, ne savent pas qu'ils sont infectés par le VIH et arrivent pour leur premier test quand ils ont déjà le SIDA, ou ont déjà des dégâts immunitaires significatifs.

    En mai, des scientifiques américains ont accompli une grande avancée dans la recherche sur le VIH: ils ont extrait du génome de cobayes le segment d'ADN correspondant à ce virus sans aucune conséquence négative.

    Lire aussi:

    Les microbiologistes allemands ont-ils réussi à vaincre le virus du sida?
    La régénération des organes est-elle possible chez l’homme?
    VIH: premier cas de rémission pour une Française sans traitement
    Tags:
    traitement, virus, sida, VIH, médecine, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik