Ecoutez Radio Sputnik
    Au Japon, les autorités mettent en garde les fans Pokémon Go

    Au Japon, les autorités mettent en garde les fans Pokémon Go

    © REUTERS/ Chris Helgren
    Société
    URL courte
    0 137

    La chasse aux Pokémons est désormais disponible dans la patrie de Pikatchu. Alors que les joueurs se préparent déjà à la chasse, les autorités sont moins enthousiastes…

    La folie Pokémon Go a atteint vendredi le Japon. Le jeu de réalité augmenté est devenu disponible dans le pays du Soleil levant, événement qui a provoqué une fièvre inédite auprès de ses fans.

    Dans les rues de Tokyo, des amateurs ou de simples curieux sont aussitôt partis à l'aventure pour capturer ces "monstres de poche" (Pokemon vient de "pocket monsters"), les yeux rivés sur leur téléphone.

    Le gouvernement nippon a de son côté publié mercredi un dépliant des bonnes pratiques pour sensibiliser les joueurs aux risques éventuels. L'Autorité de régulation nucléaire (NRA) a elle aussi appelé les exploitants de centrales à surveiller les chasseurs de Pokemon qui s'approcheraient trop près de leurs murs.

    L'administration du centre d'exposition rattaché à la filature de soie de Tomioka, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, a affiché des pancartes appelant à ne pas se laisser emporter par le jeu.

    "On se laisse happer", témoigne une Japonaise, citée par l'AFP, "du coup les joueurs ne font pas attention et risquent de heurter les autres piétons", ou "d'aller dans des lieux incongrus, où on se rend peu, comme les cimetières, en quête de Pokemon rares".

    Au-delà de l'aspect ludique, la frénésie Pokemon Go a donné lieu à de nombreux incidents sur le globe, au point que les autorités de nombreux pays ont émis des recommandations pour une traque en toute sécurité, des Etats-Unis à la Bosnie.

    D'autres ont même banni le jeu, comme l'Arabie saoudite qui a remis au goût du jour une fatwa datant de 2001, ou encore l'Indonésie où il a été interdit aux fonctionnaires, policiers et militaires, pour protéger des "secrets d'Etat".

    Lire aussi:

    Il l’a fait: un Américain capture tous les Pokémon
    Les enfants iraniens ne jouent pas à Pokémon Go, mais à quoi jouent-ils alors?
    La Main du Kremlin manipule Pikachu pour interférer dans la présidentielle US?
    Tags:
    jeu, Pokemon Go, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik