Ecoutez Radio Sputnik
    Trapped with Abuse - End Male Guardianship in Saudi Arabia

    Jamais sans mon tuteur: quand les femmes saoudiennes se rebellent

    © Photo. capture d'écran: YouTube
    Société
    URL courte
    121536123

    Soutenues par l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch, les femmes saoudiennes appellent à mettre fin à la tutelle masculine.

    Ce n'est pas un secret: en Arabie saoudite, le sort des femmes est entre les mains d'hommes. Elles ne peuvent pas prendre de décisions sans l'assentiment ou la supervision de leur tuteur masculin. Ainsi, face à cette inégalité, les femmes saoudiennes s'adressent au monde via Twitter sous la hashtag #TogetherToEndMaleGuardianship (mettons fin à la tutelle masculine ensemble, ndlr).

    La campagne, qui vise à mettre en lumière la nature oppressive de cette forme de contrôle, a été lancée par l'ONG Human Rights Watch (HRW). Plus de 170.000 publications twitter en anglais et en arabe sont apparues sur le réseau social dans le cadre de la campagne deux semaines seulement après son lancement.De nouveaux postes avec des hashtags en anglais et en arabe apparaissent tous les jours.

    Je vis dans un pays où je ne peux aller nulle part sans autorisation de mon mari
    Je meurs ici, je ne fais que marger et dormir

    ​Le rapport publié récemment par HRW met en relief qu'en Arabie saoudite, les femmes sont obligées de demander la permission de leurs tuteurs pour "voyager, se marier ou sortir de prison". Le rapport indique qu'elles sont obligées d'être accompagnées par un homme pour accomplir leurs affaires quotidiennes, comme, par exemple, louer une voiture ou payer des factures.

    Je ne peux pas étudier à l'étranger sans la signature d'un homme, est-il acceptable de détruire mes rêves et mon avenir?

    ​Le système de la tutellEst-il raisonnable pour une femme d'exiger une permission de son tuteur pour voyager?e masculine impose des obstacles aux femmes tant en Arabie saoudite qu'à l'étranger. Ainsi, les femmes n'ont pas l'autorisation de déposer une demande de passeport ou d'étudier à l'étranger sans l'assentiment de leur tuteur. Parfois, elles sont même accompagnées par un parent masculin au cours de leurs études.

    Le rapport est accompagné par des vidéos inspirées par les histoires vraies de femmes saoudiennes, indique le site International Business Times.

    Est-il raisonnable pour une femme d'exiger une permission de son tuteur pour voyager?

    Lire aussi:

    Ces femmes détestées par les hommes mais admirées par la gente féminine
    Les femmes à l’assaut de l’armée norvégienne
    Les rabbins ultra-orthodoxes interdisent aux femmes d'aller à l'université
    Voilà de quoi rêvent la plupart des femmes et la majorité des hommes...
    Tags:
    inégalité, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik