Ecoutez Radio Sputnik
    Le soutien-gorge, symbole de féminité ou instrument de torture?

    Le soutien-gorge, symbole de féminité ou instrument de torture?

    © AP Photo/ Invision/Joel Ryan
    Société
    URL courte
    517649269

    Le soutien-gorge a été officiellement breveté le 3 septembre 1914. Il est depuis devenu un élément irremplaçable de toute garde-robe féminine. Cependant, de plus en plus de femmes préfèrent aujourd'hui y renoncer.

    Mettre un soutien-gorge ou pas? Telle est la question que se pose régulièrement toute femme. 

    Fin mai, les réseaux sociaux ont littéralement été inondés de photos de femmes réclamant le respect des droits des femmes et l’égalité entre les genres via le hashtag No bra, no problem (Pas de soutien-gorge, pas de problème, en français). 

     

    feelin myself #thxreedforlettingmeborrowthis #nobranoproblem

    Фото опубликовано Keels (@keeleyrhiannaa) Июн 2 2016 в 2:16 PDT

     

    Tout a commencé lorsqu'une jeune fille est venue au lycée sans soutien-gorge. Elle a été ensuite convoquée dans le bureau du vice-principal de son établissement car un professeur s'était plaint de la tenue "inappropriée" de la lycéenne.

     

    Summer vibes got me like 👅 (and my sunkissed skin too) #nobranoproblem ✌🏻️

    Фото опубликовано Capucine Fontaine (@capucinefontaine) Июл 24 2016 в 12:28 PDT

     

    Les femmes du monde entier ont soutenu la jeune femme et se sont mises à poster sur Internet leurs photos dénuées de cette icône de la garde-robe féminine.

     

     

    De nombreuses femmes estiment que le soutien-gorge est le moyen d'oppression du sexe féminin par excellence. Certaines trouvent même le fait de le porter humiliant et qualifient le soutien-gorge d'instrument de torture.

     

    Excuse me while I DON'T conform to societies image of #perfection. #fuckyourbeautystandards #bodypositivity #nobranoproblem #fuckhate #selflove

    Фото опубликовано Kimberly Scholtz (@horsesandspells) Авг 23 2016 в 8:37 PDT

     

    La majorité des femmes interrogées par Sputnik ont avoué qu'elles étaient obligées de porter un soutien-gorge.

    "Je ne peux pas me permettre de venir au travail sans soutien-gorge. Il y a trop d'hommes au bureau. Quand je porte des pantalons, ils regardent mes jambes. J'ai peur de penser à ce qui pourrait arriver si je ne porte pas de soutien-gorge".

    "Quand je porte un soutien-gorge je me sens protégée. Lorsque mon mari remarque que je suis sans, il exige que je remplisse le devoir conjugal".

    "J'ai honte de ne pas porter de soutien-gorge, je me sens toute nue. C'est absurde car c’est comme avoir honte d'être femme".

    Can Anyone Relate?? #tired #relaxed #homebound #womenproblems #chill #nobranoproblem

    Фото опубликовано Jasmine Taylor ♥ (@snatchedbyjass) Сен 2 2016 в 7:26 PDT

    Lire aussi:

    Messieurs, vous allez savoir ce que c’est de porter un soutien-gorge!
    Le "poisson/soutien-gorge", la nouvelle obsession des insta-meufs
    Les Américaines ont les plus gros seins du monde
    Tags:
    femmes, soutiens-gorge
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik